Le Wifi gratuit transforme la vie de millions d’Africains

29102014
Image de prévisualisation YouTube

Le déploiement de millions de points d’accès wifi en Afrique génère de nombreuses retombées positives pour les secteurs de l’éducation, la communication, l’emploi. En Afrique du Sud, Project Isizwe  installe des relais wifi gratuits. A lire, l’article de Tom Jackson sur thenextweb.com

 




Attention ! Trop de pub et trop de bla bla tuent la radio !

18092014

Kikwit Michel Colin 2014

Les radios parlées et les pubs interminables ont pour effet de détourner les auditeurs africains vers l’écoute de la musique à partir d’une clé USB branchée sur l’autoradio. A cela se rajoute parfois des autoradios venus de Dubaï dont la bande de fréquence ne va pas au delà des 100 Mhz. Il y a là un vrai danger pour les radios qui risquent de perdre beaucoup d’auditeurs. Le remède est pourtant simple : se préoccuper de l’auditeur et de la qualité de ce que l’on diffuse ! Et ça commence par limiter la durée des spots, la durée et le nombre des écrans de publicité. Ce qui est rare est cher et c’est mieux pour tout le monde. Pour cela il faut de la rigueur dans le management et des compétences commerciales.

Voici des extraits d’un article publié sur le site koaci.com à Abidjan à propos d’une situation qui préfigure ce qui pourrait se passer dans de nombreuses villes africaines.

Côte d’Ivoire: Trop de pub, la clé USB préférée à la radio

«Ça parle trop et y’a trop de pub », Cheick est remonté contre les radios de la bande FM et le fait savoir. A l’image d’un nombre croissant de chauffeurs de taxi de la capitale économique, il n’allume plus son tuner et se fait désormais accompagner des mélodies tout droit sorties de sa clé USB branchée sur le côté droit de son autoradio.

«Avec ça au moins je ne suis pas dérangé et j’écoute mes morceaux préférés » nous livre ce lundi soir le chauffeur nous raccompagnant à la nuit tombée du Plateau à Angré.

Cheick a suivi la tendance du moment, à l’image de ses confrères taximans, il sélectionne ses musiques sur l’ordinateur d’un de ses cousins à Abobo puis les transfère sur une clé de stockage de type USB de 2 Giga achetée à 2000 fcfa au quartier.

« Moi j’écoute plus la radio là, les rfi « bissent » trop (répétition de l’info, ndlr) et les nostalgie et jam n’arrêtent pas de nous casser les oreilles et nous fatiguent avec leur pub, parfois tu écoutes un bon morceau et d’un coup ça coupe pour la pub, ça fatigue beaucoup de monde à force » livre quant à lui Soumahoro, chauffeur à la clé branchée sur son système audio embarqué jouant les airs du nouvel album d’Ismael Isaac, tout fraichement sorti.

« On a beaucoup écouté la radio durant la crise et un peu après c’est vrai mais là ça nous dit plus rien on préfère écouter ce qu’on aime et faire nos sélections chaque jour » embraye Seydou, un chauffeur de Gbaka, clé USB rouge au cou, prenant le thé au niveau de la mairie d’Abobo ce mardi matin avec son cousin également chauffeur.

Si la publicité apparait comme vitale pour nombre de stations, leur fréquence récurrente de diffusion, plus de 2 minutes chaque quart d’heure en moyenne, pourrait peser lourdement sur leur volume d’auditeur dans lequel les hommes de la route représentent une part importante.

Conséquence de cette « lourdeur », on s’en remet à l’alternative de la clé USB ou autre lecteur CD au grand bonheur des importateurs asiatiques de ces solutions que l’on peut se payer pour moins de 100 mille francs CFA, comme constaté à Treichville.

Hier inévitable, reste à savoir si les acteurs du monde de la radio en Côte d’Ivoire seraient notamment pets à diminuer la fréquence de leur spot publicitaires pour inverser la tendance.

Source : www.koaci.com




Mediatic Conseils, expert en pérennisation de médias africains

18082014


Mediatic Conseils, expert en pérennisation de médias africains dans Burundi capture-decran-2014-08-18-a-20.28.42

Mediatic Conseils est un cabinet de consultants basés à Genève, spécialisés dans la pérennisation de médias en Afrique.

 

L’indépendance et la viabilité d’un média dépendent de sa capacité à générer des revenus autonomes.

Dans les grandes métropoles où la concurrence est anarchique, jusqu’au régions de brousse les plus reculées, nous savons comment organiser un modèle économique viable et pérenne. Radio, télévision et maintenant Internet occupent une place centrale dans la vie de millions d’africains. Pour informer, éduquer, divertir, débattre, promouvoir, mobiliser, communiquer, il faut des moyens et une bonne gouvernance. La culture marketing est le maillon faible de l’aide internationale. Sans pérennisation les efforts engagés ne garantissent pas la viabilité des projets. Nos actions sur le terrain ont permis à de nombreux médias de survivre, de se développer, de payer leur personnel, de créer des emplois, d’améliorer leur service à la population, de dynamiser l’économie locale, tout en cultivant les règles éthiques et l’esprit démocratique.

Consultez ou téléchargez la plaquette de présentation des activités de Mediatic Conseils en Afrique depuis 2007 : fichier pdf PLAQUETTE AFRICA
Slideshare 




Facebook et Airtel offrent un accès Internet de base gratuit en Zambie

1082014
Image de prévisualisation YouTube

Facebook a présenté une application mobile permettant d’accéder gratuitement à quelques services internet jugés de base, dans le cadre d’un projet destiné à donner accès à la toile dans les régions reculées ou peu développées. L’application « Internet.org » sera disponible dans un premier temps uniquement en Zambie  en partenariat avec l’opérateur télécom Airtel, mais Facebook dit vouloir « continuer à améliorer (son) utilisation et la déployer dans d’autres parties du monde ».

Les utilisateurs pourront accéder à travers l’application à une dizaine de services (météo, santé, informations locales, recherche d’emplois, mais aussi le moteur de recherche de Google ou bien sûr le réseau Facebook).Les données utilisées ne leur seront pas facturées par Airtel.

Facebook et Google s’intéressent au développement d’internet dans les pays où leur potentiel de développement est exponentiel. Les deux tiers de la population mondiale n’ont toujours pas accès à internet aujourd’hui, selon internet.org.

Il est évident, qu’à terme, une plus grande part de la planète pourra accéder au web, dynamisant de fait la communication, la culture mais surtout le business digital.

 




Les réseaux commerciaux francophones investissent le paysage radio africain

28072014

Dans la foulée du développement de la radio marocaine Hit Radio, c’est le groupe Lagardère qui montre enfin des ambitions africaines.

Arnaud Larsonneur

Arnaud Larsonneur – Head of Business Development – Lagardere Active Radio International

Source Jeune Afrique du 21/07/2014 :  L’arrivée du groupe Lagardère et de sa filiale Lagardère Active Radio International souffle un vent de renouveau sur les ondes sénégalaises. Une nouvelle station prendra l’antenne prochainement et s’adressera en particulier à la jeunesse.

Vibe Radio prendra l’antenne au cours de la première quinzaine d’août. Lancée par le groupe Lagardère via sa filiale Lagardère Active Radio International (Lari), cette radio musicale visera en priorité la jeunesse sénégalaise.

Avec deux professionnels aux manettes : pour les programmes, Jean-Louis Kahoury, qui vient de la télé privée 2Stv et est un ancien de Radio Nostalgie en Afrique ; et Paul Saviote, qui dirige la radio et avait participé à la constitution du réseau de Nostalgie en Afrique.

Lagardère, qui possède déjà depuis longtemps une radio en Afrique du Sud, tient le continent dans son viseur : Arnaud Larsonneur, patron du développement chez Lari, y travaille activement. Après le Sénégal, d’autres Vibe Radio devraient voir le jour dans le reste de l’Afrique subsaharienne, anglophone comme francophone.

hit radio afrique

Pour sa part, Hit Radio a déjà décroché des licences dans sept pays d’Afrique subsaharienne (Centrafrique, Gabon, Congo-Brazzaville, Sénégal, Burundi et récemment encore Burkina et Togo). C’est à Lomé que la station a installé sa plateforme africaine pour développer ses antennes sur le continent. (lire un article complet sur Jeuneafrique.com)




AudioNow connecte radios et diasporas par téléphone

7062014

Audionow-530x181

 

1er service d’information par téléphone, AudioNow transmet le flux des radios aux diasporas du monde entier. L’objectif étant de franchir les barrières économiques, technologiques et géographiques, le service est disponible à partir de n’importe quel téléphone, au coût d’un appel normal. La plate-forme d’appel-pour-écoute redirige l’auditeur vers le diffuseur de son choix par le biais d’un numéro unique. Les programmes sont accessibles en direct et peuvent être écoutés aussi longtemps que souhaité ; de nombreux diffuseurs proposent également du contenu on-demand et facilitent ainsi l’accès aux programmes et émissions aux auditeurs d’autres fuseaux horaires.

Le service permet de relayer l’information aux groupes ethniques et communautaires difficiles à atteindre et de maintenir le dialogue avec eux. Les auditeurs peuvent réagir sur l’actualité et les émissions en laissant des messages aux diffuseurs. Des sondages peuvent également être mis en place via la fonctionnalité FlashPolls pour interroger l’audience de façon très simple et rapide.

Grâce au partenariat mis en place avec AudioNow, le programme radio de l’ONG Suisse Fondation Hirondelle au Mali Studio Tasmani, est désormais accessible pour les maliens établis en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis. D’autres projets de la Fondation Hirondelle en Afrique, dont Radio Ndeke Luka, Radio Okapi et Cotton Tree News, rejoindront la plate-forme d’appel-pour-écoute prochainement.

Pour vous inscrire en tant que diffuseur, renseignez vos informations sur le site AudioNow.

Le service est financé par la publicité, plus d’informations pour les annonceurs à l’adresse  advertising@audionow.com

 

 




Choisir la bonne solution d’automation radio

28042014

automatisation radio

La prochaine étape du développement de milliers de radios africaines passera par l’automatisation (ou automation) de l’antenne. Cette évolution est inéluctable pour des raisons professionnelles et économiques. L’automation concerne la diffusion du programme (musique, infos, jingles, chroniques…) mais aussi l’intégration et la gestion de la publicité.

Voici quelques bonnes raisons pour automatiser le programme :

  • simplifier et professionnaliser la gestion et la diffusion du programme
  • diffuser 24 heures sur 24, 7 jours sur 7
  • limiter ou optimiser le personnel (accéder au voice track)
  • structurer  le programme, les horloges, le rythme d’antenne, les jingles, les horaires des rubriques, des infos…
  • planifier et diffuser la publicité durant toute la journée sans risque d’erreur ou d’oublis
  • ouvrir plusieurs pages de publicité et augmenter les sources de revenus
  • assurer un monitoring performant et donc rassurer les clients

Les radios les plus modestes commenceront par utiliser des solutions gratuites comme Jazler ShowRadiomatismeZara Studio ou Radio DJ.

Les stations plus professionnelles exploiteront des logiciels payants plus performants comme WinMediaBbeamradioRCSNetiaDaletAntenna Soft, Open Radio.

En complément de cet article, vous trouverez une liste impressionnante de solutions gratuites et payantes sur le site de Christian Vieira  Ici l’onde.

La nouvelle génération de logiciels d’automation est déjà disponible. Winbiz, par exemple, permet de gérer l »ensemble du processus commercial, de la gestion du fichier client, à la tarification, le bon de commande, la planification, jusqu’à la facturation, et tout cela en ligne depuis une tablette ou un ordinateur portable connecté. Voir l’article sur Radiopub.fr.




Kinshasa FM, le webdocumentaire sur le quotidien des journalistes congolais, remporte le Prix Philippe Chaffanjon

27032014

Kinshasa FM

 

Produit par l’Institut Panos Europe et réalisé par Stéphane Siohan et Matthieu Sartre, le webdocumentaire Kinshasa FM a reçu ce 25 mars 2014 le Prix Philippe Chaffanjon, créé en hommage au directeur du réseau France Bleu et ancien directeur de France Info décédé en 2013.

Kinshasa FM raconte le quotidien des journalistes congolais. A travers le portrait des deux reporters Cyrille et Mike, le webdocumentaire de 26 minutes nous plonge dans la réalité de la presse kinoise, là où l’exercice de la profession représente un danger quotidien. Avec passion, témérité et sang-froid, Cyrille et Mike se jouent de tous les écueils et tiennent le public congolais informé de l’actualité quotidienne tout en s’aventurant de plus en plus régulièrement sur les chemins de l’investigation.

En complément, quatre sujets facultatifs donneront un aperçu du journalisme sous la dictature du Maréchal Mobutu (avec l’interview d’Isidore Kabongo de la RTNC), de l’état de la presse congolaise (avec Pierre Nsana de l’Institut Panos Europe), de la liberté d’expression (avec le musicien Jean Goubald) et des conditions techniques de certaines entreprises de presse. Ce Prix Philippe Chaffajon est dédié à toutes ces personnes en RDC pour qui la liberté d’expression n’est pas un vain mot.




Radiodays Europe 2014 : le programme complet est en ligne

5022014

 

RDE_Dublin_460x260

 

Découvrez le programme complet des Radiodays Europe 2014. Animées par des professionnels du secteur, 50 sessions seront proposées autour des sujets qui font l’actualité du média. Dernières avancées technologiques, développement de la radio numérique, accueil d’iTunes Radio aux États-Unis, opportunités de développement du média, etc.

Vous cherchez des pistes pour booster vos revenus publicitaires ? Voici quelques sessions à ne pas manquer :

- Pat Bryson (Radio Sales Expert, USA) animera un atelier sur la communication avec les clients et les techniques de questionnement.

- Mark Barber du RAB (UK) expliquera comment débloquer les revenus publicitaires grâce à l’efficacité du média lors de sa session (avec Christoph Wild (ARD Werbung, Germany) et Uwe Domke (RMS, Germany)).

- Lyn Long (Radio Flair, UK) et Yvonne Malak (My Radio, Germany) s’intéresseront aux petites stations et leur donneront les clés pour générer du profit.

- John Rosso (President Market Development, Triton Digital, USA) présentera la Supply Side Platform Triton Digital et les opportunités qui en découlent pour le média radio.

Voici la liste des derniers intervenants annoncés :

  • Kim Wilde, international pop icon and radio host on Magic 105,4, UK.
  • Mayram Salehi, Managing Director, NRJ Group, France
  • Javier del Pino, Weekend morning host, Cadena SER, Spain
  • Jesper Rönndahl and Karin Gyllenklev, hosts for ”the Institute”, Swedish Radio P3, making science entertaining.
  • Guiseppe Cruziani, Programme host of ”La Zanzara”(The Mosquito) on Radio 24, Italy
  • Adam Fogarty, Station manager RTÉ Pulse, Ireland
  • Adrian Feuerbacher, Head of award winning Investigative journalism team, NDR, Germany
  • Ruediger Landgraf, Programme Director, Kronehit, Austria
  • Caroline Grazé, Head of Online and new business Intl, NRJ, Germany
  • Jean-Eric Valli, Founder and President, Les Indés Radios (independent radios), France

Découvrez l’intégralité du programme en ligne et consultez la liste des intervenants confirmés ici.

 

 




A Niamey, les médias renforcent leurs capacités marketing et commerciales

20012014

 

 

titre niger.001

 

Michel Colin (Mediatic Conseils) a effectué  en décembre 2013 et janvier 2014 deux missions à Niamey (Niger) pour le compte de la Commission Européenne dans le cadre  de «l’appui à la viabilisation économique des médias audiovisuels privés nigériens assurant la couverture des processus électoraux »

Objectifs de la mission : 

Renforcer la capacité des médias audiovisuels privés à développer des stratégies de viabilisation économique (média marketing et commercialisation d’espaces publicitaires) leurs permettant de réunir les conditions techniques et financières nécessaires à un traitement professionnel de l’information, ainsi qu’à des comportements conformes à l’éthique du journalisme, aussi bien en période électorale que non électorale.

Déroulement de la mission :

Lors de la première intervention à Niamey  nous avons dressé un état des lieux des modes de financement des médias audiovisuels privés de Niamey, en termes, notamment, de marché publicitaire, de ressources humaines, d’organisation commerciale et de stratégies marketing.

En janvier 2014, la seconde mission a débuté par un atelier de restitution des conclusions de l’état des lieux et de l’étude aux directeurs et cadres commerciaux. Cet atelier c’est déroulé à la Maison de la Presse avec une cinquantaine de responsables de médias nigériens et la participation du président de la C.S.C. Ensuite, le coach est intervenu in situ sur la conception et mise en oeuvre de strategies marketing et commerciales pour 4 médias sélectionnés : RTS Saraounia, RTD Dounia, Canal3  et RTT Ténéré.

Pour plus d’informations sur le travail réalisé à Niamey, contactez michelcolin (@) mediatic.ch

 

 







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept