Léger recul de l’audience radio selon Africascope

26022020

Kantar a publié mardi sa traditionnelle étude Africascope qui mesure l’audience radio et TV en Afrique Subsaharienne, couvrant ainsi 8 pays (Sénégal, Cameroun, Côte d’Ivoire, République Démocratique du Congo, Gabon, Mali, Burkina Faso et République du Congo), soit 19,1 millions d’individus âgés de 15 ans et plus. Sur la période étudiée (janvier-décembre 2019), au global, le temps passé quotidiennement devant la TV, écouter la radio, consulter Internet ou encore lire la presse progresse de 4 minutes en un an, à 6h12 en moyenne par jour. Selon Kantar, toutefois, « près des deux tiers du temps d’exposition média est capté par la télévision ».

Capture d'écran 2020-02-26 19.55.16

62% des individus de 15 ans et plus ont écouté la radio chaque jour en 2019, y consacrant en moyenne 1h29. Une tendance en « léger recul » vs les vagues précédentes, selon Kantar. Sur internet, l’enquête pointe certes des disparités par pays mais, au global, mais les Africains étudiés sont 29% à se connecter chaque jour (+4pts vs 2018) et 47 minutes par jour. « La part d’internautes quotidiens est en hausse dans l’ensemble des pays mesurés exception faite au Cameroun et en République du Congo où elle reste stable ».

Image de prévisualisation YouTube



11 logiciels gratuits pour la programmation musicale et/ou la production radio

26022020

 

p-photo-265672

Un article très utile à lire sur le site de l’Alliance des Radios Communautaires du Canada :

https://radiorfa.com/index.php/11-logiciels-gratuits-radio/

logo_ARCduCanada_transparent_horizontal-150x60

 

 




Hit Radio progresse en audience et ouvre un nouveau réseau dans le sud marocain

19022020

radiozawan0

 

Radio Azawan, nouvelle station du groupe Hit Radio, poursuit son déploiement sur 41 fréquences FM pour couvrir, en 2020, 100% des bassins du sud. Radio Azawan se positionne comme une radio ouverte sur les cultures et influences du sud du Maroc et diffusée en amazigh, hassani et darija.

Désormais écoutée à Agadir, Laâyoune et Dakhla, Radio Azawan poursuit son déploiement sur 41 fréquences FM pour couvrir, en 2020, 100% des bassins du sud soit un potentiel d’audience de 3 millions d’auditeurs, lit-on dans un communiqué.

Egalement disponible en digital audio et l’application mobile, Radio Azawan peut être captée en national et à l’international.

La nouvelle station consacre la majorité de ses programmes à la valorisation de la musique régionale aux rythmes hassani, amazigh, world et fusion… dont l’identité se résume par son claim « Moussi9a bel alwan » (musique en couleurs).

Chaque jour, un artiste est mis à l’honneur sur la radio et les réseaux sociaux affiliés.

Les programmes s’enrichiront d’émissions interactives alliant information et divertissement: « Mawahib Azawan » à la recherche de nouveaux talents marocains originaires des bassins Souss-Massa, « Caravane Azawan », consacrée aux cultures (langues, traditions et engagements) amazighe, hassanie et subsaharienne et « Allo Azawan » qui ouvrira l’antenne aux messages des auditeurs.

(Source Media24.com)

 

HIT RADIO – LA RADIO PRÉFÉRÉE DES JEUNES, DES URBAINS ET DES CSP+

Selon un communiqué de la station, en semaine et en week-end, HIT RADIO est N°1 sur les CSP+ depuis plusieurs saisons consécutives. Avec plus de 3,2M d’auditeurs quotidiens, HIT RADIO confirme sa position de leader sur les urbains avec 14,07% d’audience cumulée : N°1 sur Rabat, Agadir, Fès, Casablanca et Oujda.

HIT RADIO est également, depuis sa création, la radio préférée des jeunes, et progresse significativement cette saison sur les 25-34 ans et les plus de 35 ans.

HR-AP-600x750-RENTREE-MORNING2

DES AUDITEURS FIDELES AU MOMO MORNING SHOW

Après plus de 10 ans, l’émission animée par Momo et son équipe, continue à fidéliser et à recruter de nouveaux d’auditeurs. Une progression de +38% par rapport à la saison précédente. Près d’un auditeur sur deux n’écoute que HIT RADIO la semaine et le week-end. Un taux de fidélité unique au Maroc.

MARQUE LEADER SUR LE DIGITAL

Suivie par plus de 6M de followers et fans sur les réseaux sociaux, HIT RADIO est une marque leader sur le digital au Maroc. Après Facebook, Instagram, YouTube, Snapchat, la radio renforce sa présence auprès des millennials avec le lancement d’un compte TIK TOK, plateforme dédiée à la création et au partage de courtes vidéos musicales.

Capture d'écran 2020-02-19 09.27.17
QUELQUES CHIFFRES CLÉS

Plus de 3,2 millions d’auditeurs à l’écoute chaque jour
La marque HIT RADIO est présente sur 13 pays
Plus de 6 millions de fans et followers sur les réseaux sociaux
HIT RADIO accompagne plus de 1000 événements par an



Africa Radio diffusera en décembre depuis Brazzaville sur 94.5 FM

11102019

africa-radio

 

(source Gloria Lossele ADIAC Congo) Le président-directeur général de la chaîne, Dominique Guihot, s’est engagé, mardi à Brazzaville, avec le ministère de la Communication et des médias, à travers une convention de partenariat technique, à rendre opérationnelle la réception de cette radio dans la ville capitale d’ici à décembre.

« Nous avons pour vocation d’émettre dans quatorze pays en Afrique francophone. Brazzaville étant conquise, nous pouvons accentuer nos négociations avec Dakar, Ouagadougou et bientôt avec Douala et Yaoundé. A cet effet, notre but est d’atteindre un bassin de population de vingt-cinq millions d’habitants d’ici à la fin de l’année 2020 », a révélé Dominique Guihot.

Créée en 1981, Africa radio (ex-Africa n°1) était le premier projet de radio panafricaine. Depuis 1992, elle est allée au-delà de l’Afrique pour émettre en France. Aujourd’hui, avec un siège à Abidjan et des studios à Paris, elle est déterminée à conquérir le continent africain. Accessible via son site avec une communauté de cinq cent mille fans sur Facebook et près de deux cent mille followers sur Twitter, la radio s’enrichit chaque jour de nouveaux fans.

 

 

 




Africascope 2019

9092019

Kantar publie les résultats annuels Africascope 2019 qui couvre 8 pays d’Afrique Sub-saharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, République du Congo, Sénégal, l’ensemble représentant 19.1 millions d’individus âgés de 15 ans et plus. Une étude qui met en exergue l’audience de la radio sur le continent.

africascope2019

En moyenne, 62% des individus de 15 ans et plus ont écouté la radio quotidiennement en 2019. Ils y ont consacré en moyenne 1h29. Les pays champions de l’écoute radio sont le Mali avec une durée d’écoute moyenne de 2h21 par jour et le Burkina Faso qui culmine à près de 3h08. Les autres pays ont une durée d’écoute proche de la moyenne.

Parmi les stations nationales les plus écoutées on trouve : Zik FM à Dakar, Radio Al Bayane à Abidjan la station nationale CRTV à Douala et Yaoundé, Top Congo à Kinshasa, Radio Congo à Brazzaville, Urban FM à Libreville, Radio Savane à Ouagadougou et à Bamako : Radio Liberté.

Du côté des stations internationales, RFI est présente dans le Top 3 des radios les plus écoutées dans 7 des 8 pays étudiés. Elle est même la radio la plus écoutée au Gabon et au Congo. En 2018, les radios ont été écoutées autant via un poste de radio classique (59%) que via un téléphone mobile équipé d’un récepteur FM (59%). Ils sont également 4% à l’écouter via leur poste de télévision.




RFI Afrique s’écoute aussi sur Whatsapp

18042019

rfi-afrique-whatsapp-numero_1_0

 

RFI Afrique propose désormais un fil d’information dédié à l’actualité africaine sur Whatsapp. « Elle correspond à une demande grandissante d’information sur support mobile et à l’évolution des usages sur le continent africain », indique la station. Tous les jours, des articles sont envoyés gratuitement aux abonnés, ainsi que des liens vers des podcasts. Ceux-ci peuvent aussi interagir, donner leur avis et faire des suggestions à la rédaction. RFI estime répondre « à une forte attente de ses auditeurs et mobinautes, en Afrique et dans la diaspora africaine ».

Pour vous abonner, cliquez sur ce lien : https://rfi.my/WAfr

Pour vous désabonner, il suffira d’envoyer le message « Stop ». Et si vous changiez d’avis, envoyer « GO » vous permettra de réactiver le service.

 




Africa n°1 devient Africa Radio et vise 15 capitales africaines

1042019

africa-radio

(source Gabon Review) Africa n°1 Paris c’est fini ! Ce média a ouvert le 30 mars, depuis Paris, une nouvelle page de son histoire avec le lancement d’«Africa Radio». Selon son président-directeur général, Dominique Guihot, la station arrive dès cette semaine en Côte d’Ivoire sur la fréquence 91.1 et un peu plus tard sur les rives du fleuve Congo, à Brazzaville.

Ce projet porté par des investisseurs africains assurera son financement sur la publicité. Selon son PDG, elle prévoit une montée en puissance progressive, liée au développement des marchés publicitaires africains. «Le programme réalisé à Paris sera peu à peu enrichi par des programmes produits sur le continent jusqu’à inverser la proportion. Nous créerons une rédaction à Abidjan en 2020. Africa Radio sera alors véritablement une radio du continent, productrice d’informations à partir du continent», a assuré Dominique Guihot.

Selon ce dernier, Africa Radio envisage également de s’installer dans 15 capitales africaines, notamment à Dakar, Ouagadougou, Douala et Yaoundé et plusieurs villes de l’Afrique Francophone. «En six mois, nous élargissons notre zone de couverture de 5 millions d’auditeurs potentiels, sans parler de nos développements en France, à Lille, Lyon et Strasbourg avec le DAB+. Nous avons conscience du chemin à faire pour entrer dans les oreilles et dans les cœurs des habitants de la lagune Ébrié» a conclu Dominique Guihot.

La chaîne, ainsi rebaptisée, officialise sa reconquête du continent et referme définitivement le passé tumultueux lié à son partenariat avec la légendaire Radio panafricaine Africa n°1 Gabon.




Les résultats de l’étude Kantar, Africascope 2018

21022019

Si, en 2018, 92% des Africains ont regardé la télévision de façon quotidienne, ils sont 63% des 15 ans et plus à avoir écouté la radio quotidiennement en durant l’année écoulée. Ils y ont consacré en moyenne 1h34. Une écoute moyenne de la radio qui varie du simple au double selon les pays.

 

africascope 2019




Afriquactu.radio et l’URPCI travaillent sur l’organisation du Salon de la Radio Afrique, début 2019 à Abidjan.

29102018

Cote d’Ivoire – L’URPCI et Afriquactu.radio bientôt main dans la main pour la promotion des radios locales

Fatim CAMARA (DG de afriquactu.radio) et BAMBA Karamoko (Président de l’URPCI) au sortir de leur rencontre. ©afriqueactu.radio/Renaud Kobia

Fatim CAMARA (DG de afriquactu.radio) et BAMBA Karamoko (Président de l’URPCI) au sortir de leur rencontre. ©afriqueactu.radio/Renaud Kobia

Lors d’une rencontre qui s’est tenue au siège de l’URPCI à Abidjan,  Mme Fatim Camara DG de Afriquactu.com a exhorté le président de l’URPCI a mobiliser son organisation pour soutenir la première édition du Salon de la Radio Afrique, début 2019, à Abidjan.




La radio sauve des vies au Burkina Faso

15092018
Burkina Faso. « La radio a sauvé la vie de ma petite fille » c’est le titre d’un article de BBC News qui a relaté la belle histoire de Marieta, une fillette sauvée de la malaria grâce à un message de prévention entendu à la radio par son papa. Retrouvez l’article original en anglais ICI. En voici une synthèse en français.

12743885_10153884654708607_358001081507289299_n

Les messages radio faisaient partie d’un vaste essai mené au Burkina Faso par Development Media International (DMI) et la London School of Hygiene and Tropical Medicine, qui cherchaient à déterminer si les médias pouvaient avoir un impact sur la santé des personnes.

Une campagne radio qui aurait sauvé 3’000 vies

L’organisation a produit 150 messages radiophoniques d’une minute, centrés sur les signes du paludisme, de la diarrhée et de la pneumonie – trois des principales causes de décès chez les enfants de moins de cinq ans dans le pays. Les messages ont été diffusés sur sept stations de radio locales burkinabé, dix fois par jour, pendant trois ans.

Les résultats, publiés dans la revue BMJ Global Health, montrent qu’au cours de la première année de l’essai, le nombre de consultations dans les dispensaires locaux pour les symptômes du paludisme a augmenté de 56% par rapport aux zones où les messages n’ont pas été diffusés. Les consultations pour pneumonie ont augmenté de 39% et pour les diarrhées de 73%.

Et bien que les chercheurs n’aient pas pu le prouver directement, ils ont utilisé la modélisation informatique pour estimer que leur projet avait permis de sauver 3 000 vies – tous des enfants de moins de cinq ans.

12729269_10153884653923607_3160179930113432030_n

 

Des messages radio interactifs en dialectes locaux

La psychologue sociale, Jennifer Sheehy-Skeffington, de la London School of Economics and Political Science, qui examine la psychologie du changement de comportement, s’est dite surprise de constater à quel point le changement de comportement était marqué.

Elle pense qu’une partie du succès réside dans le fait que, plutôt que de simplement compter sur une communication à sens unique, les chercheurs ont mis au point des spectacles interactifs réguliers permettant aux gens de discuter de leurs questions et préoccupations.

Le Dr Sheehy-Skeffington a ajouté: « Ils ont également travaillé avec les populations locales pour développer des scénarios, des comédies sous forme de sketchs et d’histoires qui engagent vraiment les gens et les rendent plus susceptibles de changer leurs comportements en fonction de leur pensant que ce sont juste des informations qui leur sont données par des experts. «  Selon les recherches de DMI, une grande partie de la population rurale écoute les stations de radio communautaires dans leur propre langue.

La station nationale diffuse en revanche principalement en français. Et l’accès à la télévision dans les zones rurales est rare, ce qui signifie que la campagne a eu une audience assez captive.

La radio, le média le plus économique pour sensibliser durablement

12744594_10153884653368607_6755017269888043771_n

La grande question est de savoir si ce type de sensibilisation sur la santé peut avoir le même succès dans d’autres parties du monde où de multiples stations de radio et de télévision et Internet sont en concurrence pour attirer l’attention des gens. Et il est clair que les médias ne peuvent pas le faire seuls. Une bonne santé publique, l’assainissement et la nutrition sont essentiels à la santé des enfants.

Cela dit, alors que des millions d’enfants meurent encore de maladies qui peuvent être prévenues ou guéries, le bon message, au bon moment, pourrait aider à sauver des vies.

N.D.R.L. : Et tout cela avec des budgets insignifiants en comparaison avec les montants dépensés sur le terrain par les ONGs qui privilégient souvent le financement des caravanes de préventions. Ces actions sont coûteuses et trop ponctuelles pour produire des effets significatifs à long terme. La répétition, qui est l’atout majeur de la communication radio, permet d’influencer durablement les changements de comportements, l’apprentissage. C’est pour cela que lors de nombreuses missions de formations en Afrique (pour la Fondation Hirondelle, Internews, FreePress…) nous avons souvent organisé des ateliers-conférences de sensibilisation pour les ONGS afin de les aider à utiliser efficacement le média radio.

Quant à Marieta, tout le monde dans son village l’appelle désormais « l’enfant de la radio ».

 

Michel Colin
Consultant – formateur spécialisé dans la pérennisation des radios communautaires







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept