Le marché publicitaire Tunisien progresse mais reste faible

26012015

shems fm

 

 

Dans un sondage publié par la société Sigma Conseil, samedi 24 janvier 2015, la radio Shems FM occupe la deuxième place sur le plan national en matière de publicité radio en Tunisie.

Dans une déclaration accordée à ShemsFM, le directeur de Sigma Conseil, Hassan Zargouni, a indiqué que la croissance de la publicité radio a connue une évolution de 3% en 2014. Il a ajouté que sur le plan national, Mosaïque FM occupe la première place et Jawhra FM à la troisième place.

«Les investissements publicitaires dans les médias tunisiens ont atteint, à fin décembre 2014, environ 195,6 millions de dinars (MD), contre 162,4 MD en 2013 et 145,3 MD en 2011».

Il a précisé lors de la rencontre « Open Sigma 2015″ que cette évolution est due notamment à l’accroissement de l’investissement dans la publicité politique, lequel est stimulé par les campagnes électorales.

Cependant, en Tunisie «les dépenses publicitaires par habitant ne dépassent pas, ainsi, 9 dollars ( 1dollar= 1,9 dinars), contre 20 dollars au Maroc, 42 dollars au Turquie et 197 dollars en France, ce qui reflète l’absence de dynamisme dans le marché publicitaire, en raison particulièrement, de l’absence de concurrence en Tunisie », a-t-il affirmé.

S’agissant de la répartition de ces investissements par genre de média, M.Zargouni a révélé que les chaînes télévisées ont accaparé à elles seules, en 2014, une enveloppe de 114 MD des investissements publicitaires, contre 29,5 MD, pour les chaînes de radio, 26,3 MD et 20,3 MD orientés respectivement à l’affichage et à la presse écrite

(Sources : Directinfo et Shemsfm)

 




Le Guide du documentaire sonore, tout ce dont vous avez besoin pour devenir un pro de la prise de son.

17012015

 

 

Guide du documentariste

 

L’Association pour le développement du documentaire radiophonique (Addor) vient d’éditer un livret explicatif tr§s complet : Le Guide du documentariste sonore en 2015 (élaboré avec le soutien du Syndicat national des auteurs et des compositeurs). Pour le lire, il suffit de le télécharger ici gratuitement.

Où se former? Comment financer son projet? Où rencontrer les acteurs de son documentaire sonore? Comment remplir le bulletin de déclaration d’une oeuvre radiophonique, les droits d’auteur, en passant par le kit du débutant avec toutes les références pour trouver le bon matériel et une liste des différents logiciels de montage et de mixage, rien ne manque. … Voici ce que vous trouverez dans ce livret de soixante pages.




Une radio parlementaire à Dakar

16012015

parlement dakar

L’Assemblée nationale sénégalaise va se doter d’une radio parlementaire. Longtemps annoncée, cette radio va bientôt démarrer. Selon Le Pop, la révélation a été faite hier par le directeur de la communication Daouda Ndiaye lors d’un séminaire de renforcement de capacités et la consolidation des acquis journalistiques sur la vie parlementaire organisé à l’intention des membres du réseau des journalistes parlementaires. M. Ndiaye ajoute qu’un consultant international est à Dakar pour formaliser tout cela. (source et photo leral.net)

 




Radiopub Awards, inscrivez vos meilleurs spots avant le 23 janvier !

12012015

Radio pub Awards 2015

Rendez-vous sur le site des Radiopub Awards 2015 pour inscrire vos meilleurs spots radio !

Participez au premier et unique concours récompensant la créativité publicitaire radio locale francophone. C’est simple, rapide et gratuit ! Ajoutez votre spot sur le site des Radiopub Awards avant le vendredi 23 janvier 2015 minuit.

Pour la seconde édition des Radiopub Awards, trois catégories ont été retenues: spot de pub (single), campagne de pub (3 messages), promo antenne.

5’000 € de prix à gagner !

Meilleur spot : Le lauréat remporte 1 chèque de 500 € offert par Radiopub.fr, 1  Casque ATH-M50x d’une valeur de 159 euros HT offert par  Audio Technica, 1 conseil déontologique ARPP d’une valeur de 470 € HT, un bon d’achat HappyZik.com de 200 €, une heure de coaching Mediatic Conseils d’une valeur de 350 €.

Meilleure campagne : Le lauréat remporte 1 chèque de 200 € offert par Broadcast Associés, 1 Casque ATH-M40x d’une valeur de 99 euros HT offert par Audio Technica, 1 conseil déontologique ARPP d’une valeur de 470 € HT, un bon d’achat HappyZik.com de 200 €, une heure de coaching Mediatic Conseils d’une valeur de 350 €.

Meilleure promo : Le lauréat remporte 1 chèque de 250 € offert par Mediameeting,  1 abonnement annuel WinCloud d’une valeur de 1’200 € offert par Winmédia, 1 Casque ATH-M30x d’une valeur de 69 euros HT offert par Audio Technica, 1 conseil déontologique ARPP d’une valeur de 470 € HT, un bon d’achat HappyZik.com de 200 €, une heure de coaching Mediatic Conseils d’une valeur de 350 €.

La remise des prix aura lieu le dimanche 8 février à 18h au Salon de la Radio, Centre Etoile Saint Honoré, Paris 8e.

 

Le règlement       Inscriptions      

Votez !      Les Gagnants 2014

awards@radiopub.fr
www.radiopubawards.com

Les partenaires 2015

Partenaires Radiopub Awards 2015 




Médias et annonceurs marocains à l’heure du digital

29122014
Image de prévisualisation YouTube

Source : L’Usine Nouvelle Maroc




Radiodays Europe à Milan : Inscrivez-vous avant le 31/12 !

19122014

RDE-Milan-banner-587x109 (3)

Profitez du tarif promotionnel avant le 31 décembre pour vous inscrire aux Radiodays Europe 2015 de Milan. Vous paierez 675€ au lieu de 795€ dès le 1er janvier. En réservant plus tôt votre déplacement et votre chambre, vous bénéficierez aussi d’un tarif meilleur marché.

Les Radiodays Europe sont l’occasion annuelle de rencontrer les professionnels de l’industrie de la radio et d’assister à des conférences de niveau international. Cette année, la proximité de Milan devrait inciter de nombreux français et suisses à se rendre à cet événement devenu incontournable.

Le programme.
Les inscriptions.




L’avenir de la publicité africaine sera mobile

25112014

atelier-smartphones

 

Extraits d’un article de Jean-Christophe Saunière (associé PricewaterhouseCoopers) chargé des télécoms pour l’Afrique francophone, publié dans Jeune Afrique le 4 juillet 2013 sous le titre « Le marché de la pub en ligne, prochaine frontière stratégique ».

D’ici à 2016, 84% des connexions internet passeront par les mobiles à haut débit dans les pays émergents.

Lorsque la voix et les SMS laisseront la place à d’autres usages dominants grâce au haut débit, la publication et l’agrégation de contenus deviendront le segment le plus concurrentiel. Ainsi, au Royaume-Uni, les possesseurs de smartphones les emploient à 16 % seulement pour envoyer des SMS, contre 84 % pour surfer sur internet, naviguer sur les réseaux sociaux, jouer ou écouter de la musique. Les consommateurs des pays émergents font déjà preuve d’une appétence particulière pour des contenus novateurs comme le mobile banking et des applications consacrées à la santé.

Dans ce contexte, il est essentiel pour les opérateurs de repenser leur modèle économique en se positionnant sur des marchés de niche orientés sur le contenu (par exemple local, voire géolocalisé, ou musical) et la publicité. Plus que la connectivité ou l’intelligence du réseau, c’est la capacité à prendre une place sur le marché de la publicité en ligne qui constitue le premier des challenges - en le créant, en l’achetant ou en le coconstruisant avec des partenaires. Avec une croissance de la publicité en ligne qui atteint 23 % par an au Moyen-Orient et en Afrique, et 9 % en Amérique latine, les revenus générés devraient continuer de croître de 65 % à 70 % par an jusqu’en 2015.

C’est sans doute en fournissant les plateformes techniques nécessaires au développement et à l’édition de contenus publicitaires par SMS que les opérateurs de téléphonie mobile peuvent se tailler la part du lion de ce marché en croissance. La monétisation de leurs bases clients, qui permettent aux annonceurs de cibler leurs consommateurs, est également une solution d’avenir, comme l’a démontré Vodacom en Afrique du Sud en proposant aux annonceurs d’utiliser sa base de données pour viser des profils de clients spécifiques.

L’article complet : Le marché de la pub en ligne, prochaine frontière stratégique.

 

 

 




Le Wifi gratuit transforme la vie de millions d’Africains

29102014
Image de prévisualisation YouTube

Le déploiement de millions de points d’accès wifi en Afrique génère de nombreuses retombées positives pour les secteurs de l’éducation, la communication, l’emploi. En Afrique du Sud, Project Isizwe  installe des relais wifi gratuits. A lire, l’article de Tom Jackson sur thenextweb.com

 




Attention ! Trop de pub et trop de bla bla tuent la radio !

18092014

Kikwit Michel Colin 2014

Les radios parlées et les pubs interminables ont pour effet de détourner les auditeurs africains vers l’écoute de la musique à partir d’une clé USB branchée sur l’autoradio. A cela se rajoute parfois des autoradios venus de Dubaï dont la bande de fréquence ne va pas au delà des 100 Mhz. Il y a là un vrai danger pour les radios qui risquent de perdre beaucoup d’auditeurs. Le remède est pourtant simple : se préoccuper de l’auditeur et de la qualité de ce que l’on diffuse ! Et ça commence par limiter la durée des spots, la durée et le nombre des écrans de publicité. Ce qui est rare est cher et c’est mieux pour tout le monde. Pour cela il faut de la rigueur dans le management et des compétences commerciales.

Voici des extraits d’un article publié sur le site koaci.com à Abidjan à propos d’une situation qui préfigure ce qui pourrait se passer dans de nombreuses villes africaines.

Côte d’Ivoire: Trop de pub, la clé USB préférée à la radio

«Ça parle trop et y’a trop de pub », Cheick est remonté contre les radios de la bande FM et le fait savoir. A l’image d’un nombre croissant de chauffeurs de taxi de la capitale économique, il n’allume plus son tuner et se fait désormais accompagner des mélodies tout droit sorties de sa clé USB branchée sur le côté droit de son autoradio.

«Avec ça au moins je ne suis pas dérangé et j’écoute mes morceaux préférés » nous livre ce lundi soir le chauffeur nous raccompagnant à la nuit tombée du Plateau à Angré.

Cheick a suivi la tendance du moment, à l’image de ses confrères taximans, il sélectionne ses musiques sur l’ordinateur d’un de ses cousins à Abobo puis les transfère sur une clé de stockage de type USB de 2 Giga achetée à 2000 fcfa au quartier.

« Moi j’écoute plus la radio là, les rfi « bissent » trop (répétition de l’info, ndlr) et les nostalgie et jam n’arrêtent pas de nous casser les oreilles et nous fatiguent avec leur pub, parfois tu écoutes un bon morceau et d’un coup ça coupe pour la pub, ça fatigue beaucoup de monde à force » livre quant à lui Soumahoro, chauffeur à la clé branchée sur son système audio embarqué jouant les airs du nouvel album d’Ismael Isaac, tout fraichement sorti.

« On a beaucoup écouté la radio durant la crise et un peu après c’est vrai mais là ça nous dit plus rien on préfère écouter ce qu’on aime et faire nos sélections chaque jour » embraye Seydou, un chauffeur de Gbaka, clé USB rouge au cou, prenant le thé au niveau de la mairie d’Abobo ce mardi matin avec son cousin également chauffeur.

Si la publicité apparait comme vitale pour nombre de stations, leur fréquence récurrente de diffusion, plus de 2 minutes chaque quart d’heure en moyenne, pourrait peser lourdement sur leur volume d’auditeur dans lequel les hommes de la route représentent une part importante.

Conséquence de cette « lourdeur », on s’en remet à l’alternative de la clé USB ou autre lecteur CD au grand bonheur des importateurs asiatiques de ces solutions que l’on peut se payer pour moins de 100 mille francs CFA, comme constaté à Treichville.

Hier inévitable, reste à savoir si les acteurs du monde de la radio en Côte d’Ivoire seraient notamment pets à diminuer la fréquence de leur spot publicitaires pour inverser la tendance.

Source : www.koaci.com




Mediatic Conseils, expert en pérennisation de médias africains

18082014


Mediatic Conseils, expert en pérennisation de médias africains dans Burundi capture-decran-2014-08-18-a-20.28.42

Mediatic Conseils est un cabinet de consultants basés à Genève, spécialisés dans la pérennisation de médias en Afrique.

 

L’indépendance et la viabilité d’un média dépendent de sa capacité à générer des revenus autonomes.

Dans les grandes métropoles où la concurrence est anarchique, jusqu’au régions de brousse les plus reculées, nous savons comment organiser un modèle économique viable et pérenne. Radio, télévision et maintenant Internet occupent une place centrale dans la vie de millions d’africains. Pour informer, éduquer, divertir, débattre, promouvoir, mobiliser, communiquer, il faut des moyens et une bonne gouvernance. La culture marketing est le maillon faible de l’aide internationale. Sans pérennisation les efforts engagés ne garantissent pas la viabilité des projets. Nos actions sur le terrain ont permis à de nombreux médias de survivre, de se développer, de payer leur personnel, de créer des emplois, d’améliorer leur service à la population, de dynamiser l’économie locale, tout en cultivant les règles éthiques et l’esprit démocratique.

Consultez ou téléchargez la plaquette de présentation des activités de Mediatic Conseils en Afrique depuis 2007 : fichier pdf PLAQUETTE AFRICA
Slideshare 







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept