• Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

The African Media Barometer (AMB)

10122010

capturedcran20101203105444.png

The African Media Barometer is the first in-depth and comprehensive description and measurement system for national media environments on the African continent. Unlike other press surveys or media indices the AMB is a self-assessment exercise based on homegrown criteria derived from African Protocols and Declarations like the “Declaration of Principles on Freedom of Expression in Africa” (2002) by the African Commission for Human and Peoples’ Rights (ACHPR). It takes up the idea of the African Peer Review Mechanism (APRM) on good governance – where African leaders conveniently forgot to include the media! – and applies it to the media at a national level.
 
At the same time the AMB serves as a practical lobbying tool for media reform. Its results are presented to the public of the respective country to push for an improvement of the media situation using the AU-Declaration as a benchmark. They are then integrated into the advocacy work of the Media Institute of Southern Africa (MISA) and into the program of the local FES-offices in sub-Saharan Africa.




L’audience des radios internationales en Afrique Francophone

7122010

L'audience des radios internationales en Afrique Francophone dans Documentation audiencesradiosinternationalesenafrique

Sources : études TNS-Sofres/Africascope (mai 2009 pour Kinshasa, novembre 2009 pour Bamako, décembre 2009 pour Yaoundé et Douala et avril 2010 pour Abidjan et Dakar) et TNS-Sofres pour Libreville, Cotonou, Nouakchott, Antananarivo et Niamey (respectivement octobre et novembre 2009, février et mars 2010).

Un extrait de l’article Les Radios Internationales en Afrique de Pierre Barrot publié sur le site INA global.




Africa n°1 résiste mieux à Paris qu’en Afrique

3122010

manuafrica.jpg

 

« AFRICA N°1, Le crépuscule d’une radio Africaine« , un article rédigé par Pierre BARROT l’ancien journaliste-producteur et ex-attaché culturel de la France en Afrique est publié sur le nouveau site d’analyse du monde audiovisuel et numérique de l’INA (l’Institut National de l’Audiovisuel).

L’article décrit «la descente aux enfers» de la radio en Afrique mais souligne son succès en France : «Malgré son déclin sur le continent noir, Africa n°1 est parvenue à conserver un auditoire fidèle en France où une étude BVA lui attribuait en 2007 une « notoriété spontanée » deux fois et demi plus importante que celle de Radio France Internationale parmi les « Africains d’origine » résidant en région parisienne».

Sources : Africanscreenshots et Inaglobal







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept