En France, Journalisme et Publicité font mauvais « ménage »

7 03 2011

01f4000002199570photonelsonmonfortadisneylandparis.jpg

 

Dans certains pays d’Afrique, on qualifie de « coupage » l’enveloppe perçue par un journaliste pour financer ses « frais de déplacement » ou plus directement pour le corrompre afin d’obtenir un reportage. Et plus l’enveloppe est importante, plus « large » (répétitive) sera la diffusion. Cette pratique malheureusement encore très répandue en Afrique est non seulement contraire à la déontologie journalistique mais de surcroit totalement illégale.

En France les journalistes font des  »ménages ». Une pratique qui consiste à vendre des collaborations extérieures (publicité, animations commerciales et de séminaires, interventions lors de conférences d’entreprises…) pour arrondir les fins de mois. Les contrats de travail de la plupart des journalistes excluent cette pratique, surtout dans le service public.

Le journaliste Neslon Monfort vient d’être suspendu pour cette raison.

Lire les articles à ce sujet sur Le Post.fr

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept