• Accueil
  • > Archives pour juillet 2013

L’UNESCO soutien les médias communautaires pour développer et partager du contenu local au Kenya

23072013

 

L’UNESCO soutien les médias communautaires pour développer et partager du contenu local au Kenya dans Developpement unesco-pidc

© KCOMNET

La collaboration entre des interprètes de l’audiovisuel, des artistes et des stations de radio communautaires a reçu un coup de main d’un projet soutenu par l’UNESCO au cours des six mois précédant avril 2013.

Le projet a été établi par le Kenya Community Media Network (KCOMNET) avec le soutien financier du Programme international pour le développement de la communication (PIDC).

Le projet a visé cinq stations de radio communautaires : Radio Mang’elete, Mug’ambo FM, Sauti – Hundhwe FM, Mwanedu FM et Koch FM. Les stations de radio ont travaillé avec des groupes de théâtre et des artistes pour identifier les priorités de leurs communautés afin de s’en inspirer pour créer une série de sketchs.

Le projet a débuté à Nairobi du 22 au 26 octobre 2012 avec une formation de cinq jours et un atelier sur le développement de contenu. L’atelier avait pour but d’équiper des groupes de médias communautaires avec les compétences professionnelles nécessaires à la production et au partage de contenu qui serait pertinents localement afin de pouvoir informer les membres de la communauté et de lancer des débats sur des sujets importants au niveau communautaire et national.

L’atelier a continué avec des visites aux cinq stations de radio communautaires pour conseiller, surveiller et évaluer le contenu partagé. Parmi les collaborations établies par les stations de radio communautaires participant au projet on peut compter :

  • La radio communautaire Mang’elete et les artistes de Talents Afrika. Ils ont produits une série de sketchs, connue sous le nom de Nthanga ya Thayu (un point à vie), qui traite des ravages du SIDA pour une émission de radio hebdomadaire de 10 minutes qui passe tous mercredis et samedis à 20:20 ;
  • Mwanedu FM et le théâtre Wafuasi. Pour s’attaquer au problème de l’abus de drogues ils ont produits un sketch de radio intitulé Fumbo la Mwana (le puzzle de l’enfant). L’émission de radio hebdomadaire dure 7 minutes et passe tous lundis et vendredis à 20:30 ;
  • Mugambo FM et les artistes de théâtre de la communauté locale ont souligné le problème de l’alcoolisme dans une série de sketchs, connue sous le nom de Gutii Mbichi tiiri (on ne finit pas d’apprendre). Les sketchs de 10 minutes passent tous les vendredis à 21:20 et de nouveau les mardis à 19:20 ;
  • Sauti – Hundhwe FM et les artistes de théâtre de Community Youth Self-Empowerment Group (CYSEG) se sont centrés sur le thème de la santé communautaire. Ils ont produit une série de sketchs, connue sous le nom de Sinyore, qui signifie ‘une personne imprudente’ et qui passe à la radio tous les jeudis à 20:00 ; enfin,
  • Koch FM et les artistes de théâtre locaux de la communauté ont abordé le thème de la corruption à travers des épisodes d’une émission de radio appelée Mlaleo. La série passe à la radio chaque semaine le jeudi à 19:45 et le vendredi à 20:30.
Contact : Jaco Du Toit +254 (0)20 762 2346  Conseiller pour la communication et l’information pour l’Afrique du sud, Bureau multipays de Nairobi



Un appel de solidarité pour nos collègues centrafricains de Radio Ndeke Luka

15072013

Un appel de solidarité pour nos collègues centrafricains de Radio Ndeke Luka dans Republique Centrafricaine fh-december2011

L’appel aux dons est à la mode en France en ce moment, mais là il s’agit d’une situation dramatique, d’une radio, de son personnel et d’une audience qui a besoin de son unique source d’informations.

Depuis le coup d’état du 23 mars dernier en Centrafrique, la situation dans ce petit pays est au plus mal. Et la communauté internationale regarde ailleurs. Dans un climat de guerre civile, la Radio Ndeke Luka (soutenue par laFondation Hirondelle) est le seul média indépendant  à avoir survécu. La station a été pillée, le personnel est menacé de mort par les 2 camps en guerre. Malgré tout, les journalistes continuent d’exercer leur métier avec courage et indépendance au service d’une population complètement démunie. En aidant Radio Ndeke Luka, vous aidez des collègues de radio qui ont besoin de tout, vous aidez aussi les auditeurs centrafricains abandonnés à leur sort. Tout l’argent récolté sera géré par la Fondation Hirondelle et versé dans un fond de solidarité au profit du personnel local dans le besoin. Merci pour eux.

Il vous suffit de quelques minutes pour effectuer un virement bancaire à l’ordre de la Fondation Hirondelle « Solidarite Centrafrique » : Code Swift : POFICHBE / IBAN : CH98 0900 0000 1001 6329 8

Plus d’infos : http://www.hirondelle.org/page-accueil/un-appel-de-solidarité-pour-nos-collègues-centrafricains-de-radio-ndeke-luka/

 

 







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept