• Accueil
  • > Archives pour février 2016

Ipsos inaugure un bureau parisien dédié à l’Afrique sub-saharienne et au Maghreb

23022016
Capture d’écran 2016-02-23 à 01.02.36
(Source Offremedia.com) Dans l’objectif de «mieux accompagner ses clients dans leur croissance sur des marchés africains en transformation rapide», Ipsos lance Africap, son bureau dédié à l’Afrique sub-saharienne et au Maghreb. Basé à Paris et dirigé par Florence de Bigault, Ipsos Africap est composé d’experts des marchés et des consommateurs africains, qui travailleront en collaboration avec le réseau Ipsos déjà déployé sur le continent africain.
«Pour nos clients, la création d’Ipsos Africap doit faciliter les études en Afrique par un meilleur accompagnement ainsi que la garantie des standards Ipsos. L’une des missions du bureau sera d’apporter aux décideurs davantage de clés pour comprendre les consommateurs et les citoyens africains», déclare Florence de Bigault à Offremedia.com.
Pour mieux décrypter les habitudes de consommation des habitants sur les différents marchés, leurs spécificités et leurs demandes, Ipsos Africap lance le premier African Trend Observer, un outil de décryptage des valeurs, tendances et signaux faibles des nouvelles classes moyennes africaines ainsi qu’Africa’table une étude pour mesurer et comprendre les changements de comportements alimentaires des ménages urbains en Afrique.
En Afrique, Ipsos est présent en Afrique du Sud, Algérie, Angola, Cameroun, Côte d’Ivoire, Egypte, Ethiopie, Ghana, Kenya, Maroc, Mozambique, Nigéria, Ouganda, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Tunisie, Zambie.



Orange achète Tigo en RDC, Cellcom au Libéria et Airtel en Sierra Leone et au Burkina Faso

9022016

Capture d’écran 2016-02-23 à 01.42.05

 

(source Le Monde.fr) Face à une Europe vieillissante et suréquipée, Orange poursuit sa conquête de l’Afrique. Massivement présent sur le continent, le groupe français a annoncé, lundi 8 février, l’acquisition de Tigo, troisième opérateur mobile de la République démocratique du Congo (RDC). Il le fusionnera avec ses propres activités, se hissant à la deuxième ou troisième place du marché derrière le britannique Vodafone et aux côtés de l’indien Bharti Airtel.

Orange n’a eu à débourser que 160 millions de dollars pour se payer cet opérateur qui compte 6,5 millions de clients. « La RDC compte 80 millions d’habitants. C’est cinq fois plus grand que le Sénégal et le taux de pénétration en téléphonie mobile n’y est que de 50 %, contre 100 % au Sénégal et 110 % en France. Le potentiel y est très important », se félicite Marc Rennard, vice-président international d’Orange.

Présent depuis vingt-cinq ans sur le continent africain, où il gérait les transmissions internationales, Orange a véritablement donné un coup d’accélérateur à ses activités dans cette région en 2004. « Nous avions 10 millions d’abonnés, nous en avons 115 millions aujourd’hui », dit M. Rennard. Depuis le début de l’année, l’opérateur a bouclé quatre opérations. Avant la RDC, l’opérateur s’est offert Cellcom, le deuxième opérateur du Liberia, pour 100 millions d’euros, et deux filiales de l’indien Bharti Airtel en Sierra Leone et au Burkina Faso….

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2016/02/09/orange-poursuit-ses-emplettes-en-afrique_4861941_1656994.html#EjGZ3ocFzrZor9I7.99







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept