AFRIQUE : LA RADIO RESTE LA SOURCE D’INFOS LA PLUS COMMUNE

11052016

 

 

(source La Lettre Pro) Selon l’étude Afrobaromètre, la radio demeure la source régulière d’informations la plus largement répandue en Afrique, bien que la proportion d’Africains qui l’écoutent ait diminué. En moyenne à travers 36 pays, environ sept citoyens sur 10 se tiennent informés à travers la radio « tous les jours » (47%) ou « quelques fois par semaine » (22%).

Afrique radio source info

 

L’utilisation régulière de la radio est la plus élevée en Ile Maurice (97% plusieurs fois par semaine/tous les jours), en Namibie (88%), au Nigéria (86%), et au Kenya (85%) et la plus basse dans les cinq pays d’Afrique du Nord (la Tunisie, le Soudan, l’Algérie, le Maroc, et l’Egypte) et au Gabon.
À travers 16 pays suivis depuis 2002/2003, le recours quotidien à la radio comme source d’informations a diminué, de 61% à 52%, tandis que la proportion de citoyens qui n’ont « jamais » recours à la radio pour se tenir informés a augmenté de 11% à 16%.

En revanche, la télévision prend de l’importance comme source d’informations, bien que traînant toujours derrière la radio de façon significative. À travers 36 pays, plus de la moitié (53%) des citoyens affirment se tenir régulièrement informés par la télévision, tous les jours (40%) ou quelques fois par semaine (13%).

 

Afrique TV radio

 

La radio reste la source d’informations la plus commune, sollicitée par sept Africains sur 10 soit « tous les jours » (47%) soit « quelques fois par semaine » (22%). Mais la radio et les journaux perdent graduellement du terrain, tandis que la télévision et l’Internet en gagnent. Une proportion importante de la population (21%) se tient maintenant régulièrement informée de l’actualité grâce aux médias sociaux tels que Facebook et Twitter, et parmi les jeunes et les mieux instruits, l’Internet et les médias sociaux sont plus importants comme sources d’informations que la presse écrite.
En plus de se tenir informés par les médias, certains Africains s’en servent pour exprimer leur opinion : environ un sur neuf répondants (11%) affirment être entré en contact avec les médias au cours de l’année précédente pour exprimer leur mécontentement par rapport aux actions du gouvernement.

 




Mediatic Conseils, expert en pérennisation de médias africains

27042016


Mediatic Conseils, expert en pérennisation de médias africains dans Burundi capture-decran-2014-08-18-a-20.28.42

Mediatic Conseils est un cabinet de consultants basés à Genève, spécialisés dans la pérennisation de médias en Afrique.

 

L’indépendance et la viabilité d’un média dépendent de sa capacité à générer des revenus autonomes.

Dans les grandes métropoles où la concurrence est anarchique, jusqu’au régions de brousse les plus reculées, nous savons comment organiser un modèle économique viable et pérenne. Radio, télévision et maintenant Internet occupent une place centrale dans la vie de millions d’africains. Pour informer, éduquer, divertir, débattre, promouvoir, mobiliser, communiquer, il faut des moyens et une bonne gouvernance. La culture marketing est le maillon faible de l’aide internationale. Sans pérennisation les efforts engagés ne garantissent pas la viabilité des projets. Nos actions sur le terrain ont permis à de nombreux médias de survivre, de se développer, de payer leur personnel, de créer des emplois, d’améliorer leur service à la population, de dynamiser l’économie locale, tout en cultivant les règles éthiques et l’esprit démocratique.

Consultez ou téléchargez la plaquette de présentation des activités de Mediatic Conseils en Afrique depuis 2007 :  PLAQUETTE AFRICA
Slideshare 




L’Agence des Grands Lacs

5012010

ogl.jpg

 

L’Agence des Grands Lacs est une agence de presse audiovisuelle fournissant une offre d’information radio complète, pluraliste et indépendante en provenance de la région des Grands Lacs.

Produits par les équipes de journalistes radio de 12 médias privés et associatifs du Rwanda, du Burundi et de la République démocratique du Congo, les informations mises en ligne sont le reflet de l’actualité politique, économique, sociale, culturelle et sportive nationale.

Producteur et diffuseur de contenu d’information audiovisuel, l’Agence des Grands Lacs valorise une autre approche de l’Afrique et décrypte l’actualité à travers l’analyse et les témoignages des journalistes rwandais, burundais et congolais. Ecoutez et vivez l’actualité des Grands Lacs … Chaque jour, de nouvelles informations sont prêtes à être téléchargées pour alimenter vos différentes sessions d’information.

Cette agence de presse est une initiative de l’Institut Panos Paris mise en œuvre dans le cadre du projet « Ondes des Grands Lacs »

 

Infos : http://www.echos-grandslacs.info/

 




2 400 000 € pour le Plan Radio Afrique

28122008

Plan Radio Afrique 

Le Plan Radio Afrique du Gouvernement Français a pour but d’appuyer la consolidation du secteur radiophonique en Afrique francophone, en renforçant les capacités de gestion des radios pour assurer leur pérennité, et leur permettre ainsi de contribuer durablement à la vitalité économique, culturelle et politique dans leurs pays.

Lire la suite… »




Le nouveau défi des radios du Burundi

8082008

drapeaubu.jpg 

Les radios privées du Burundi (1) œuvrent depuis 1995 à la réconciliation nationale. Essentiellement financées par des ONG, ces radios de types associatives ont contribué au rétablissement de la paix et de l’Etat de droit. Dans un pays bouleversé par des années de guerre et de génocide, les programmes de ces stations pacificatrices sont principalement constitués d’informations, de talk shows et de débats de société. Le divertissement commence à apparaître avec quelques rares émissions musicales adulées par les jeunes Burundais.

Dans un climat de démocratisation relative de l’information et des médias et avec une situation politique visiblement plus stable, les bailleurs de fonds internationaux (2) ont tendance à réduire leurs apports financiers. Ces apports représentent jusqu’à 80% des ressources de certaines radios qui se retrouvent maintenant devant un nouveau challenge. La mutation d’un statut associatif « de service public » subventionné vers statut privé commercial autonome est le défi actuel des radios Burundaises.

Radio Isanganiro

Le site internet de Isanganiro, la radio Burundaise qui couvre la plus grande partie du pays.

(1) Les principales radios privées  Burundaises :

Bonesha FM, CCIB FM+, Culture,  Isanganiro (http://www.isanganiro.org/) Ivyizigiro, Maria Burundi , Nderagakura, Rema FM (www.remafm.com) Renaissance FM, RPA…

(2) Principaux bailleurs de fonds et ONG actifs dans les médias Burundais :

La Coopération Belge, la Banque Mondiale, le Département des Affaires Etrangères Suisses, la Coopération Suédoise (SIDA), USAID, l’ONG Néerlandaise ICCO, la Conférence permanente des Compagnies consulaires françaises, l’UNESCO,  le PNUD, l’Union Européenne, l’ONG américaine PADCO, la France, la Chine, Search For Common Ground, l’Institut Panos Paris…




Formation commerciale de 6 radios privées Burundaises

8082008

Dans le cadre du projet CERA de l’Institut Panos Paris, j’ai eu l’occasion d’animer en juillet à Bujumbura une formation commerciale d’une semaine pour 6 radios Burundaises : Bonesha, Culture, CCIB FM+, Renaissance, Isanganiro et RPA.

.mc.jpg

Nous avons travaillé sur la formulation de la publicité, sa place à l’antenne, et sur l’organisation commerciale de la radio, en passant par toutes les étapes du cycle de vente (préparation, prospection, offres,  négociation, conclusion, planification, production de spots…). Le séminaire c’est conclu par une mise en pratique sur le terrain et une prospection réelle chez les commerçants de Bujumbura, couronnée de succès. Cette formation fera l’objet d’un suivi relayé sur place par un intervenant permanent afin d’en assurer la meilleure restitution possible.

fernandes.jpg

Régis (CCIB FM+) et Merlyne (Bonesha) négocient avec le  grossiste Alsafa pour la promotion à la radio du lait Milgro sur l’ensemble du pays.

A partir d’un scepticisme profondément ancré dans les esprits des participants, nous sommes arrivés en 7 jours à développer un état d’esprit résolument optimiste. Il a fallu pour cela que les commerciaux prennent conscience de la valeur et de la puissance de leur média, qu’ils aient confiance dans la capacité de la radio de promouvoir à grande échelle toutes sortes de commerces, du plus petit au plus grand. C’est surtout les entretiens en prospection directe qui ont permis aux commerciaux de réaliser que les commerçants sont réceptifs à l’idée de développer leur business avec l’aide du média radio. Pour y arriver, la méthode est universelle : se préparer, prospecter activement chaque client avec une ou plusieurs idées empathiques et l’aider à utiliser efficacement le média radio pour vendre ses produits.







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept