Africascope 2019

9092019

Kantar publie les résultats annuels Africascope 2019 qui couvre 8 pays d’Afrique Sub-saharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, République du Congo, Sénégal, l’ensemble représentant 19.1 millions d’individus âgés de 15 ans et plus. Une étude qui met en exergue l’audience de la radio sur le continent.

africascope2019

En moyenne, 62% des individus de 15 ans et plus ont écouté la radio quotidiennement en 2019. Ils y ont consacré en moyenne 1h29. Les pays champions de l’écoute radio sont le Mali avec une durée d’écoute moyenne de 2h21 par jour et le Burkina Faso qui culmine à près de 3h08. Les autres pays ont une durée d’écoute proche de la moyenne.

Parmi les stations nationales les plus écoutées on trouve : Zik FM à Dakar, Radio Al Bayane à Abidjan la station nationale CRTV à Douala et Yaoundé, Top Congo à Kinshasa, Radio Congo à Brazzaville, Urban FM à Libreville, Radio Savane à Ouagadougou et à Bamako : Radio Liberté.

Du côté des stations internationales, RFI est présente dans le Top 3 des radios les plus écoutées dans 7 des 8 pays étudiés. Elle est même la radio la plus écoutée au Gabon et au Congo. En 2018, les radios ont été écoutées autant via un poste de radio classique (59%) que via un téléphone mobile équipé d’un récepteur FM (59%). Ils sont également 4% à l’écouter via leur poste de télévision.




RFI Afrique s’écoute aussi sur Whatsapp

18042019

rfi-afrique-whatsapp-numero_1_0

 

RFI Afrique propose désormais un fil d’information dédié à l’actualité africaine sur Whatsapp. « Elle correspond à une demande grandissante d’information sur support mobile et à l’évolution des usages sur le continent africain », indique la station. Tous les jours, des articles sont envoyés gratuitement aux abonnés, ainsi que des liens vers des podcasts. Ceux-ci peuvent aussi interagir, donner leur avis et faire des suggestions à la rédaction. RFI estime répondre « à une forte attente de ses auditeurs et mobinautes, en Afrique et dans la diaspora africaine ».

Pour vous abonner, cliquez sur ce lien : https://rfi.my/WAfr

Pour vous désabonner, il suffira d’envoyer le message « Stop ». Et si vous changiez d’avis, envoyer « GO » vous permettra de réactiver le service.

 




Africa n°1 devient Africa Radio et vise 15 capitales africaines

1042019

africa-radio

(source Gabon Review) Africa n°1 Paris c’est fini ! Ce média a ouvert le 30 mars, depuis Paris, une nouvelle page de son histoire avec le lancement d’«Africa Radio». Selon son président-directeur général, Dominique Guihot, la station arrive dès cette semaine en Côte d’Ivoire sur la fréquence 91.1 et un peu plus tard sur les rives du fleuve Congo, à Brazzaville.

Ce projet porté par des investisseurs africains assurera son financement sur la publicité. Selon son PDG, elle prévoit une montée en puissance progressive, liée au développement des marchés publicitaires africains. «Le programme réalisé à Paris sera peu à peu enrichi par des programmes produits sur le continent jusqu’à inverser la proportion. Nous créerons une rédaction à Abidjan en 2020. Africa Radio sera alors véritablement une radio du continent, productrice d’informations à partir du continent», a assuré Dominique Guihot.

Selon ce dernier, Africa Radio envisage également de s’installer dans 15 capitales africaines, notamment à Dakar, Ouagadougou, Douala et Yaoundé et plusieurs villes de l’Afrique Francophone. «En six mois, nous élargissons notre zone de couverture de 5 millions d’auditeurs potentiels, sans parler de nos développements en France, à Lille, Lyon et Strasbourg avec le DAB+. Nous avons conscience du chemin à faire pour entrer dans les oreilles et dans les cœurs des habitants de la lagune Ébrié» a conclu Dominique Guihot.

La chaîne, ainsi rebaptisée, officialise sa reconquête du continent et referme définitivement le passé tumultueux lié à son partenariat avec la légendaire Radio panafricaine Africa n°1 Gabon.




Les résultats de l’étude Kantar, Africascope 2018

21022019

Si, en 2018, 92% des Africains ont regardé la télévision de façon quotidienne, ils sont 63% des 15 ans et plus à avoir écouté la radio quotidiennement en durant l’année écoulée. Ils y ont consacré en moyenne 1h34. Une écoute moyenne de la radio qui varie du simple au double selon les pays.

 

africascope 2019




Vendre de la pub radio en Afrique

12092018

Capture d'écran 2018-09-12 20.10.51

 

Rendez-vous à Londres lundi 17 septembre 2018 pour assister à cette intervention de Michel Colin lors de la conférence Next Radio.

Infos : https://next.radio

 




L’écoute radio est stable en Afrique selon l’étude Kantar TNS

28082017

Kantar TNS publie les résultats de son étude Africascope 2017 qui couvre un périmètre de 8 pays d’Afrique Sub-saharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, Sénégal, République du Congo, l’ensemble représentant 18,3 millions d’individus âgés de 15 ans et plus.

 

Capture d’écran 2017-08-28 à 18.30.52

 

L’écoute de la radio est stable : 12,1 millions d’auditeurs

En moyenne, 66% des individus de 15 ans et plus écoutent chaque jour la radio. La durée d’écoute moyenne quotidienne par individu est de 1h37.

La part d’auditeurs quotidiens sur le périmètre Africascope est de 66% mais il existe des disparités importantes selon les pays. En effet, au Cameroun seuls 44% des habitants écoutent la radio chaque jour alors qu’ils sont près de 90% au Mali ou au Burkina Faso.

Au Mali et au Burkina Faso, la radio est le premier média d’information. Dans ces 2 pays, plus de 70% de la population privilégie la radio à la télévision pour s’informer lorsqu’un évènement survient dans le pays.

Sur le périmètre Africascope, les stations de radios africaines atteignent une part d’audience moyenne de 82% (variant de 36% au Congo, 52% au Gabon à 90% au Burkina Faso). Quant aux radios Internationales, RFI concentre à elle seule l’essentiel des parts d’audience.

 

Capture d’écran 2017-08-28 à 18.31.14

 

 

Le communiqué Kantar TNS : http://www.tns-sofres.com/publications/africascope-2017-resultats-annuels#




Revivez les Radiodays Europe 2017 en replay vidéo

1042017

Catch up videos

 

30 conférences des Radiodays Europe 2017 sont disponibles en replay vidéo (en anglais). Si vous étiez inscrits à l’événement, vous bénéficiez d’un tarif préférentiel à 151 Euros TTC. Sinon, si vous n’avez pas assisté aux Radiodays, vous avez accès aux 30 vidéos pour le prix de 225 euros TTC. Commandez vos accès aux vidéos à cette adresse : ticketsales@radiodayseurope.com.

Plus d’infos : http://www.radiodayseurope.com/radiodays-catchup/radiodays-catch-videos-2017




KANTAR TNS PUBLIE LES RÉSULTATS D’AFRICASCOPE 2016

17022017

 

L’étude Africascope 2016 qui couvre un périmètre de 7 pays d’Afrique Sub-saharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, Sénégal, l’ensemble représentant 16,8 millions d’individus âgés de 15 ans et plus. En 2016, le périmètre a été enrichi d’un pays complémentaire : La République du Congo (Congo Brazzaville).
Africascope couvre les principales villes soit près de 16,8 millions d’individus âgés de 15 ans et plus, ajouté d’un pays complémentaire la République du Congo. Les interviews sont réalisées en partenariat avec TNS RMS en face à face sur tablette auprès d’un échantillon global de près de 17 000 personnes, représentatif de la population de la zone d’enquête interrogée.KANTAR 2017

 

 

En moyenne, 67% des individus de 15 ans et plus écoutent chaque jour la radio (69% dans la précédente vague). La durée d’écoute moyenne quotidienne par individu est de 1h36. La part des auditeurs quotidiens est moins homogène d’un pays à l’autre par rapport à la télévision : au Cameroun moins d’une personne sur 2 écoute tous les jours au moins une radio. Ils sont près de 9 sur 10 au Mali et au Burkina Faso, où la part d’auditeurs radio est aussi élevée que la part de téléspectateurs quotidiens. Ce sont aussi les 2 pays qui affichent les durées d’écoute radio les plus élevées, respectivement 2h52 et 2h28.

Sur le périmètre Africascope, les stations de radios africaines atteignent une part d’audience moyenne de 80% (variant de 51% au Gabon à 91% au Sénégal). Quant aux radios Internationales, RFI concentre à elle seule l’essentiel des parts d’audience.

 

KANTAR RADIOSource : http://www.tns-sofres.com/communiques-de-presse/kantar-tns-publie-les-resultats-annuels-dafricascope-2016-letude-media-de-reference-en-afrique-sub-saharienne

 




Et si Radio.Garden pouvait reconnecter le monde ?

21122016

L’accès à la radio évolue. Le temps où tout dépendait uniquement de la puissance de l’émetteur semble s’éloigner. Les internautes accèdent massivement aux contenus audio online à travers le mobile, Facebook, les podcasts, les smartTV. Les tuners, agrégateurs de programmes comme Tunein ou Radioline multiplient les canaux d’accès aux contenus radio 2.0. Et voici une nouvelle interface qui offre une sélection géographique, sans frontière sur la carte…

Dès votre arrivée sur le site Radio.Garden, vous serez accueillis par la radio la plus proche de chez vous. Avant d’explorer la planète radio, vous commencerez peut être par découvrir une radio locale que vous ne connaissiez pas. Mais après un tour de l’hexagone, vous irez surement promener vos oreilles plus loin. Radio Garden est un globe terrestre interactif qui vous permet de syntoniser des milliers de stations de radio du monde entier en temps réel. Explorer le site est une expérience à la fois immersive et un peu désorientante. Vous cliquez sur un point du globe pour  entendre ce qui se joue sur la radio, de Aurillac à Amman, de Séoul à Dijon, d’Austin à Alep…

La carte qui vous permet d’écouter la radio partout

Il manque beaucoup de radios, mais c’est un bon début ! Vous trouverez plus de radios communautaires, de webradios que de grandes marques médias. Mais il me semble que la qualité et diversité sont deux critères bien représentés. Pas d’appli mobile mais un site responsive aussi simple à utiliser, que l’on soit sur l’ordi, le phone ou la tablette. De nombreux fonctionnalités pourraient rendre l’accès aux radios encore plus ludique : recherche, mémorisation, enregistrement… Mais au final, tant que les fonctions vitales fonctionnent…

 

Capture d'écran 2016-12-21 03.23.33

 

« La radio ne connaît pas de frontières. »  Mais l’on s’aperçoit vite que beaucoup de radios ont un son similaire. « Pas simplement parce que la musique pop américaine en particulier est une exportation globale, mais en raison de similitudes dans la façon dont la radio est produit dans le monde entier » écrit Adrienne Lafrance dans The Atlantic.

Les humains parlent aux humains

« Les stations locales, partout où elles sont, diffusent souvent un mélange de musique, petites annonces, trafic, météo avec un ton similaire à travers les cultures. Parcourant Radio Garden, vous commencez à imaginer les gens écouter de la musique comme ils font le café, les gens assis dans des bureaux, des salles d’attente, qui dansent au bar ou qui préparent la cuisine pour la famille, des humains qui conduisent pour aller travailler avant l’aube. Un peu comme vous, ou pas ».

Radio Garden est une méditation sur la connectivité et ce que la technologie de diffusion fait à la culture locale.

Le projet a été créé pour l’Institut néerlandais Sound and Vision(http://www.beeldengeluid.nl/en) par les studios Puckey (http://puckey.studio)  et Moniker(https://studiomoniker.com).

Contacts : submissions@puckey.studio

C’est dans un article du magazine américain The Atlantic que la journaliste Adrienne Lafrance repère Radio.Garden (12/12/2016). L’info est rapidement relayée par Sean Ross (15/12/2016) sur Media.info. Il décrit Radio.Garden comme « a cross-pollination of radio aggregation sites and Google Earth » (une pollinisation de sites d’agrégation de radios croisée avec Google Earth). James Cridland a relayé l’article dans sa dernière newsletter. Et depuis quelques jours, le lien vers le site Radio.Garden se partage comme une trainée de poudre sur Facebook.

 

Michel Colin
Mediatic Conseils

 

 




Le guide des métiers du son – de l’ingénieur du son au bioacousticien…

10122016

583ed5cb6491f_final

Ce guide de vocation(s) édité par Seine Ouest Entreprise et Emploi pour le site événementiel de sa Mission Locale (radiosoee.com) — s’adresse aux passionnés de musique et de sons qui souhaiteraient s’orienter vers les métiers du son et de l’acoustique. Ils trouveront dans les témoignages des professionnels réunis ici, des exemples de parcours à travers lesquels s’expriment la passion du métier et l’exigence. 

Secteur d’activité difficile, parfois précaire, bousculé par le numérique, les métiers du son se manifestent ici présents au cœur du territoire de Grand Paris Seine Ouest, particulièrement vivants  ouverts sur de nombreux domaines : audiovisuel, arts & spectacles, recherche, industrie, presse, high-tech…

Les ressources pour bien s’orienter, le détail de l’offre de formation disponible sur le territoire de Grand Paris Seine Ouest, et un zoom sur la protection sociale dans le secteur audiovisuel constituent la deuxième partie de ce guide.

Télécharger le guide







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept