AudioNow connecte radios et diasporas par téléphone

7062014

Audionow-530x181

 

1er service d’information par téléphone, AudioNow transmet le flux des radios aux diasporas du monde entier. L’objectif étant de franchir les barrières économiques, technologiques et géographiques, le service est disponible à partir de n’importe quel téléphone, au coût d’un appel normal. La plate-forme d’appel-pour-écoute redirige l’auditeur vers le diffuseur de son choix par le biais d’un numéro unique. Les programmes sont accessibles en direct et peuvent être écoutés aussi longtemps que souhaité ; de nombreux diffuseurs proposent également du contenu on-demand et facilitent ainsi l’accès aux programmes et émissions aux auditeurs d’autres fuseaux horaires.

Le service permet de relayer l’information aux groupes ethniques et communautaires difficiles à atteindre et de maintenir le dialogue avec eux. Les auditeurs peuvent réagir sur l’actualité et les émissions en laissant des messages aux diffuseurs. Des sondages peuvent également être mis en place via la fonctionnalité FlashPolls pour interroger l’audience de façon très simple et rapide.

Grâce au partenariat mis en place avec AudioNow, le programme radio de l’ONG Suisse Fondation Hirondelle au Mali Studio Tasmani, est désormais accessible pour les maliens établis en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis. D’autres projets de la Fondation Hirondelle en Afrique, dont Radio Ndeke Luka, Radio Okapi et Cotton Tree News, rejoindront la plate-forme d’appel-pour-écoute prochainement.

Pour vous inscrire en tant que diffuseur, renseignez vos informations sur le site AudioNow.

Le service est financé par la publicité, plus d’informations pour les annonceurs à l’adresse  advertising@audionow.com

 

 




A Niamey, les médias renforcent leurs capacités marketing et commerciales

20012014

 

 

titre niger.001

 

Michel Colin (Mediatic Conseils) a effectué  en décembre 2013 et janvier 2014 deux missions à Niamey (Niger) pour le compte de la Commission Européenne dans le cadre  de «l’appui à la viabilisation économique des médias audiovisuels privés nigériens assurant la couverture des processus électoraux »

Objectifs de la mission : 

Renforcer la capacité des médias audiovisuels privés à développer des stratégies de viabilisation économique (média marketing et commercialisation d’espaces publicitaires) leurs permettant de réunir les conditions techniques et financières nécessaires à un traitement professionnel de l’information, ainsi qu’à des comportements conformes à l’éthique du journalisme, aussi bien en période électorale que non électorale.

Déroulement de la mission :

Lors de la première intervention à Niamey  nous avons dressé un état des lieux des modes de financement des médias audiovisuels privés de Niamey, en termes, notamment, de marché publicitaire, de ressources humaines, d’organisation commerciale et de stratégies marketing.

En janvier 2014, la seconde mission a débuté par un atelier de restitution des conclusions de l’état des lieux et de l’étude aux directeurs et cadres commerciaux. Cet atelier c’est déroulé à la Maison de la Presse avec une cinquantaine de responsables de médias nigériens et la participation du président de la C.S.C. Ensuite, le coach est intervenu in situ sur la conception et mise en oeuvre de strategies marketing et commerciales pour 4 médias sélectionnés : RTS Saraounia, RTD Dounia, Canal3  et RTT Ténéré.

Pour plus d’informations sur le travail réalisé à Niamey, contactez michelcolin (@) mediatic.ch

 

 




Les Conseils de Néron pour viabiliser votre Radio Communautaire

9012013

Néron Nkata est aujourd’hui le directeur de la Radio communautaire Vuvu Kieto, à Mbanza Ngungu, dans la province du Bas Congo en RDC. Formé au marketing par la Fondation Hirondelle depuis 2007, Néron a développé les revenus de sa radio de manière spectaculaire. Il peut maintenant partager son expérience et ses réussites à travers 12 conseils pour viabiliser une radio communautaire.

 

Conseil n° 1 : Pour générer suffisamment de revenus il faut engager plusieurs commerciaux (marketeurs).

« Il est possible de recruter des marketeurs au sein de l’équipe de la radio afin de ré-équilibrer les forces entre antenne, administration et commercial. Il y a assez de travail à faire pour alimenter l’activité de plusieurs marketeurs, chaque jour, en prospectant sur l’ensemble de la zone de diffusion de la radio ».

Ecoutez le podcast, partagez ou téléchargez  les conseils de Néron :

(3min16)

 

Retrouvez chaque mois en 2013, un nouveau conseil de Néron sur le blog www.radiopubafrica.com

 

 

 

 

 

 

 

 




Les ONG accordent trop d’aide aux journalistes et pas assez au management et au marketing des médias communautaires.

3012013

Les ONG accordent trop d’aide aux journalistes et pas assez au management et au marketing des médias communautaires. dans Developpement capture-decran-2013-01-03-a-23.14.35

 

Les ONG accordent trop d’aide aux journalistes et pas assez au management et au marketing des médias. C’est le constat de Michel Colin, consultant à la Fondation Hirondelle, spécialisé dans la génération de revenus pour les radios. Entretien, par Dominique Jaccard.

 

Dominique Jaccard : Comment les petites radios privées et communautaires africaines génèrent-elles des revenus pour pouvoir fonctionner ?

Michel Colin : Elles attendent beaucoup de la coopération internationale. Pour elles, l’objectif c’est de trouver un bailleur de fonds. En dehors de ça, peu d’efforts sont faits. En règle générale, on attend que l’argent arrive, soit par un donateur, soit par les autorités locales pour passer des communiqués, soit par des auditeurs qui veulent aussi passer leurs propres communiqués à l’antenne. Les radios essaient de définir un tarif, mais c’est très mal organisé. En gros, la règle c’est que quand il y a de l’argent, on accepte de faire ce qu’on nous demande.

DJ: Des ONG aident-elles ces radios à se professionnaliser dans le management et le marketing ?

MC : Assez peu. C’est un constat que j’ai fait au fil des années. Peu d’ONG sont impliquées sur le terrain dans la pérennisation des radios. La plupart des ONG consacrent depuis très longtemps beaucoup de moyens et de formation aux journalistes. Et pour la pérennisation, pratiquement rien du tout. Les radios communautaires se retrouvent parfois avec beaucoup plus de journalistes qu’il n’en faudrait pour leur radio et surtout pas assez de personnes pour aller générer des revenus. L’autre aspect que je trouve

dramatique dans certains pays, c’est que ces journalistes, parfois obligés de se convertir au marketing par la force des choses, font des erreurs déontologiques énormes, parce qu’ils ne font pas vraiment la différence entre leur déontologie de journaliste et le fait d’aller chercher de l’argent.

DJ : Quelles solutions voyez-vous ?

MC: Le problème, qui est assez universel, c’est que le succès commercial d’une radio dépend directement de son management. La priorité, c’est de former des managers, parce que tant que le manager de la radio n’a pas pris la décision de gérer sa station comme une entreprise, même si c’est une association ou une radio communautaire, il ne pourra pas se passer grand-chose. Parfois on forme des acquisiteurs de publicité qui ont de vraies compétences commerciales sur le terrain et qui se heurtent à une administration de leur radio qui n’est pas compatible avec ce qu’ils veulent faire. On ne leur donne pas de moyens : ils n’ont pas de voiture, pas d’unité pour téléphoner, quand ils ont vendu de la publicité on ne la passe pas à l’antenne… Le marketing et la publicité, c’est un concept nouveau pour beaucoup de gens en Afrique, donc il faut le leur expliquer. Par contre une fois qu’ils ont compris cela peut aller très vite. La priorité des priorités, c’est d’aider les managers à faire le choix d’aller dans cette direction là et de s’en donner les moyens.

 

Source : « Quoi de neuf »  la news letter de la Fondation Hirondelle / N° 39 – Décembre 2012

Téléchargez « Quoi de neuf » n° 39 pour consulter l’article en intégralité
Download « What’s New n°39″ in English 

L’article sur le site de la Fondation Hirondelle

 


 

 

 

 




Le Crowdfunding en ligne peut vous aider à trouver le financement de votre projet

28092012

 

 

Le Crowdfunding en ligne peut vous aider à trouver le financement de votre projet dans Developpement Capture-d’écran-2012-09-28-à-19.46.131

 

Le crowdfunding, ou « financement participatif », est une méthode qui s’appuie sur les réseaux sociaux et les plateformes communautaires sur le web. Elle permet à un entrepreneur  ou une organisation humanitaire de trouver un financement pour la mise en oeuvre de son projet, grâce aux apports financiers individuels de « participants » convaincus par l’intérêt dudit projet.

Le 27 mars 2012 est une date historique pour le Crowdfunding aux USA. Ce jour-là en effet, le parlement américain a définitivement adopté une loi permettant aux particuliers de contribuer au financement des entreprises avec des petites sommes.

En quelques années, les plateformes Internet de finance solidaire et collective ont poussé comme des champignons. Selon une étude du site crowdsourcing.org, elles sont aujourd’hui 450 dans le monde contre une dizaine seulement il y a 3 ans. Pour l’instant, peu d’entre elles sont rentables, faute d’un volume de projets réussis suffisants. En effet, les plateformes prélèvent une commission moyenne de 5% sur le montant total du projet. Si le dossier n’arrive pas à atteindre la somme fixée au départ, le site internet ne demande aucun argent.

 

Capture-d’écran-2012-09-28-à-19.45.28 dans Marketing

 

Quelques exemples de sites de crowdfunding :

 

  • Ulule, donne vie aux bonnes idées. Sur Ulule.com vous pouvez participer au financement de projets créatifs et innovants, recevoir des contreparties exclusives. Si un projet n’atteint pas son objectif, vous êtes remboursé sans frais. 1236 bonnes idées ont déjà été financées grâce aux Ululers.
  • Sur KisskissBankBank des centaines de projets créatifs ou innovants naissent grâce à des milliers de contributeurs.
  • Avec Babyloan.org les petits prêts font les grandes histoires. Un prêt solidaire permet à un micro-entrepreneur de développer son activité.
  • Babeldoor.com cherche à faire éclore des projets enthousiasmants.
  • Emphas.is aide les photojournalistes à pitcher leurs projets directement auprès du public.
  • Kickstarter.com est la plateforme pour les projets créatifs qui a battu tous les records en recueillant 1,19 millions de dollars pour la chanteuse américaine Amanda Palmer.
  • Encore 10 sites de crowdfunding en France



Génération de revenus et pérennisation des radios communautaires africaines

2042012

L’autonomie, l’indépendance, la viabilité financière, puis le développement des radios communautaires demandent une prise de conscience de la part de leurs dirigeants. C’est à eux en priorité que s’adressent ces quelques conseils. A celles et ceux qui ont la volonté de construire des fondations solides et de développer leur radio, que le contexte soit urbain ou rural.

 

En continuant de dépendre de l’aide de bailleurs de fonds, vous prenez le risque qu’un jour ou l’autre votre radio se retrouve en péril. Le soutien des bailleurs de fonds n’est pas éternel. Vous pouvez continuer à espérer qu’un bailleur succèdera toujours à un autre bailleur mais vous faites prendre un risque vital à la pérennité de votre radio. Si vous souhaitez construire un avenir plus sûr pour votre station, son personnel, ses auditeurs, vous devez engager un processus de pérennisation au plus vite.

Génération de revenus et pérennisation des radios communautaires africaines dans Developpement star-live-broadcat-300x225

Dédicaces payantes en direct du centre ville de Monrovia (Liberia)

 

Votre stratégie de pérennisation doit d’une part veiller à réduire les dépenses à l’essentiel et d’autre part chercher à développer toutes les opportunités de ressources légales possibles.

Le premier poste de dépenses qu’il faut maîtriser est souvent celui de l’énergie. L’alimentation en carburant de votre générateur conditionne la durée de vos émissions quotidiennes et par conséquent la fidélité de vos auditeurs et annonceurs. En priorité, il faut trouver une solution alternative à l’achat de carburant qui ne profite qu’aux entreprises pétrolières. Le boeuf qui tourne, la production de carburant à base d’huile de palme, les panneaux solaires, devraient être des solutions à étudier si vous ne disposez pas d’alimentation électrique stable.

 

boeuf-qui-tourne-rfiplanetradio.org_-300x158 génération de revenus dans Diaspora

Le boeuf qui tourne (source rfiplanetradio.org)

Le loyer est  généralement une ligne comptable lourde. Investissez dans l’immobilier ! Construisez votre local ou négociez avec des autorités, entreprises, ONG, avec votre communauté, pour la mise à disposition gratuite d’un container ou de locaux inutilisés.

Les charges salariales arrivent souvent en tête dans le budget d’une radio communautaire qui paie ses employés. Dans une stratégie de pérennisation, il faudra vous poser la question de savoir qui est indispensable au bon fonctionnement de votre projet de radio. N’avez-vous pas trop de personnel ? On constate qu’il y a généralement trop de journalistes et pas assez de marketeurs pour assurer la survie de votre station.

Enfin, il est indispensable que tous les flux d’argent entrants arrivent dans la caisse de la radio et non dans les poches du personnel. La corruption («coupage» en RDC) est totalement incompatible avec la génération de revenus.

 

Une radio organisée comme une équipe qui gagne

Pour développer des revenus, il faudra du personnel pour s’en occuper. Vous devez organiser votre station comme une équipe qui gagne. Comme une équipe de foot,  chacun à son poste en fonction de sa compétence. Trop de polyvalence est un risque qu’il faut limiter.

Sans marketing, pas de pérennisation solide. Suivant la taille et le budget de votre radio, il faudrait déployer sur le terrain une force de frappe de plusieurs commerciaux ou chargés de développement. Leur rôle n’est pas d’attendre que le client viennent à la radio. Au contraire, le travail d’un commercial est d’aller prospecter chaque jour, de visiter des clients, d’aller chercher les marchés là où ils sont.

Steve-marketeur-Kasumbalesa-300x225 pérennisation dans Documentation

Steve Kamba, marketeur de la radio communautaire RCK à Likasi (RDC) en prospection sur le terrain

 

Diversifiez les sources de revenus

Les recettes purement publicitaires d’une station communautaires sont généralement limitées par la législation nationale. Il s’agit donc de trouver d’autres financements que la publicité commerciale. Il faut multiplier les sources de revenus et privilégier les activités qui ne génèrent pas de frais supplémentaires et font appel aux ressources internes de la radio. Dans les limites de la législation il faut développer :

La publicité commerciale :

  • les spots publicitaires pré-enregistrés et messages parlés lus en direct
  • le sponsoring d’émissions, de jeux
  • les publi-reportages

Les revenus liés à l’antenne :

  • les communiqués d’auditeurs, d’associations, d’autorités et institutions
  • la co-production d’émissions, de programmes, les pages magazine
  • les dédicaces
  • les retransmissions en direct depuis un événement

Les revenus hors antenne :

 

 

sonia1 publicité radio dans Dons

Sonia Mackotoua, responsable commerciale de Radio Ndéké Luka à Bangui - RCA

 

Les autres formes de revenus annexes les plus souvent exploitées :

  • cyber, partage de connexion Internet
  • alimentation électrique, recharge de téléphones…
  • bureautique (photocopies, saisie de texte, scans, e-mails)
  • prise de photos numériques, portraits et impressions de photos
  • service de rédaction, de traductions (dialectes…)
  • formation informatique et Internet (Windows, Word, Excel, Google, Facebook…)
  • reportages vidéo (mariage, événement, cérémonie…)
  • location de matériel (chaises, tables, sonorisation…)
  • agriculture, jardinage
  • pisciculture, élevage (porcs, poulets, vaches, chèvres…)
  • organisation d’événements (kermesse, concert, spectacle, rencontre sportive…)
  • animation d’événement (Dj, présentateur…)
  • vente de pagnes, T-shirts

 

Des radios communautaires africaines ont engagé au fil des années un processus de pérennisation avec succès. (Ecoutez l’histoire de Néron Nkata de la radio Vuvu Kieto au Bas Congo). C’est une question de volonté, de stratégie, de rigueur dans l’organisation. Tout est possible, y compris dans les zones rurales les plus enclavées. L’émetteur de la radio est à lui seul une valeur précieuse, un outil productif, un atout de communication incontournable, un levier de développement économique puissant. Il faut apprendre à l’utiliser efficacement pour générer les revenus nécessaires à la survie et à la prospérité de votre radio.

 

Michel Colin
Consultant international, expert en marketing radio, formateur.
www.radiopubafrica.com




12 conseils pour recueillir plus de dons afin d’augmenter les ressources de votre radio communautaire

10052010

 

Pour multiplier les chances de recueillir des dons il faut simplifier la démarche des donateurs potentiels. Le site Internet et les réseaux sociaux comme Facebook sont des canaux très efficaces pour solliciter des apports d’argent de la part de toutes sortes de donateurs, en particulier de la diaspora.

12 conseils pour recueillir plus de dons :

1. Créer une page ou un groupe Facebook afin d’élargir votre réseau social et votre communauté « d’amis ». Placer dans le profil Facebook un logo « DONS » en évidence qui dirigera d’un clic les internautes vers la page de votre site dédiée aux recueil de dons.

 

amreffacebook.jpg

 

2. Placer un logo « DONS » en évidence sur la home page du site web de la radio
3. Dédier une page du site aux différentes manières de faire un don
4. Expliquer les avantages fiscaux et la manière de déclarer le don
5. Afficher un exemple de don mensuel, avec un petit montant et une photo pour capter l’attention
6. Organiser une page formulaire pour simplifier la démarche
7. Diriger les donateurs vers un numéro de téléphone pour effectuer un don
8. Mettre en évidence une adresse pour un envoi postal
9. Promouvoir l’idée d’un prélèvement automatique mensuel
10. Montrer un projet en cours pour stimuler et rendre l’acte de donation plus concret. Expliquer la manière dont l’argent sera utilisée
11. Solliciter le don à travers le testament
12. Faire appel à des donateurs institutionnels, bailleurs de fonds, entreprises

 

capturedcran20100510225536.png
amreffrance.jpg




L’Offre Publicitaire Panafricaine de FTPI

12082009

footftpi.jpg

Une promotion originale de France Télévision Publicité International destinée à capter l’attention des agences de publicité et annonceurs intéressés par une communication panafricaine à l’occasion de la saison 2010 de foot.

Combien de temps faudra-t-il pour que les principales radios africaines arrivent à se fédérer autour d’une offre commerciale panafricaine ?




Pas de succès durable sans promotion efficace

26012009

topcongo.jpg

 

Vous avez placé l’essentiel de vos efforts humains et financiers dans votre programme ? Vous avez réalisé dans l’article précédent l’importance du service commercial ? Et que faites-vous pour assurer la promotion de votre radio ?

Si vous négligez ce point essentiel de la réussite d’un business model, vous prenez le risque de voir un jour un concurrent grignoter vos parts d’audience, de perdre vos clients un à un. Il n’y a pas de réussite durable en radio sans promotion efficace, surtout dans un marché concurrentiel.

Les meilleurs supports de promotion d’une radio restent l’affichage et la télévision (voir une collection de spots TV de radio en cliquant ici).

 




Vos auditeurs, une précieuse base de données pour des campagnes de SMS marketing.

1122008

mobicoupon.jpg

Une solide base de données composée des numéros de téléphones de vos auditeurs vous permettrait de proposer à vos annonceurs des actions de marketing mobiles très pertinentes en complément de campagnes pub radio.

Lire la suite… »







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept