AFRIQUE : LA RADIO RESTE LA SOURCE D’INFOS LA PLUS COMMUNE

11052016

 

 

(source La Lettre Pro) Selon l’étude Afrobaromètre, la radio demeure la source régulière d’informations la plus largement répandue en Afrique, bien que la proportion d’Africains qui l’écoutent ait diminué. En moyenne à travers 36 pays, environ sept citoyens sur 10 se tiennent informés à travers la radio « tous les jours » (47%) ou « quelques fois par semaine » (22%).

Afrique radio source info

 

L’utilisation régulière de la radio est la plus élevée en Ile Maurice (97% plusieurs fois par semaine/tous les jours), en Namibie (88%), au Nigéria (86%), et au Kenya (85%) et la plus basse dans les cinq pays d’Afrique du Nord (la Tunisie, le Soudan, l’Algérie, le Maroc, et l’Egypte) et au Gabon.
À travers 16 pays suivis depuis 2002/2003, le recours quotidien à la radio comme source d’informations a diminué, de 61% à 52%, tandis que la proportion de citoyens qui n’ont « jamais » recours à la radio pour se tenir informés a augmenté de 11% à 16%.

En revanche, la télévision prend de l’importance comme source d’informations, bien que traînant toujours derrière la radio de façon significative. À travers 36 pays, plus de la moitié (53%) des citoyens affirment se tenir régulièrement informés par la télévision, tous les jours (40%) ou quelques fois par semaine (13%).

 

Afrique TV radio

 

La radio reste la source d’informations la plus commune, sollicitée par sept Africains sur 10 soit « tous les jours » (47%) soit « quelques fois par semaine » (22%). Mais la radio et les journaux perdent graduellement du terrain, tandis que la télévision et l’Internet en gagnent. Une proportion importante de la population (21%) se tient maintenant régulièrement informée de l’actualité grâce aux médias sociaux tels que Facebook et Twitter, et parmi les jeunes et les mieux instruits, l’Internet et les médias sociaux sont plus importants comme sources d’informations que la presse écrite.
En plus de se tenir informés par les médias, certains Africains s’en servent pour exprimer leur opinion : environ un sur neuf répondants (11%) affirment être entré en contact avec les médias au cours de l’année précédente pour exprimer leur mécontentement par rapport aux actions du gouvernement.

 




Mediatic Conseils, expert en pérennisation de médias africains

27042016


Mediatic Conseils, expert en pérennisation de médias africains dans Burundi capture-decran-2014-08-18-a-20.28.42

Mediatic Conseils est un cabinet de consultants basés à Genève, spécialisés dans la pérennisation de médias en Afrique.

 

L’indépendance et la viabilité d’un média dépendent de sa capacité à générer des revenus autonomes.

Dans les grandes métropoles où la concurrence est anarchique, jusqu’au régions de brousse les plus reculées, nous savons comment organiser un modèle économique viable et pérenne. Radio, télévision et maintenant Internet occupent une place centrale dans la vie de millions d’africains. Pour informer, éduquer, divertir, débattre, promouvoir, mobiliser, communiquer, il faut des moyens et une bonne gouvernance. La culture marketing est le maillon faible de l’aide internationale. Sans pérennisation les efforts engagés ne garantissent pas la viabilité des projets. Nos actions sur le terrain ont permis à de nombreux médias de survivre, de se développer, de payer leur personnel, de créer des emplois, d’améliorer leur service à la population, de dynamiser l’économie locale, tout en cultivant les règles éthiques et l’esprit démocratique.

Consultez ou téléchargez la plaquette de présentation des activités de Mediatic Conseils en Afrique depuis 2007 :  PLAQUETTE AFRICA
Slideshare 




Studio Kalangou, nouveau média de la Fondation Hirondelle au Niger

18012016

Kalangou_photo

Studio Kalangou, une nouvelle offre radiophonique pour tous les Nigériens, démarre ses programmes ce lundi. Il propose un programme radiophonique quotidien de deux heures. Au rendez-vous, des journaux d’information en cinq langues (français, haoussa, zarma, tamashek et peulh), des programmes d’éducation civique, des magazines sur la vie quotidienne des Nigériennes et des Nigériens et une grande émission de débat et de dialogue.

Ecoutez le programme en streaming en semaine de 17 :30 à 18 :30 (GMT+1) et de 18:00 à 18:30 le week-end depuis le site de la FH.

Le programme de Studio Kalangou, produit depuis sa rédaction centrale à  Niamey par des journalistes nigériens, est diffusé par un réseau de radios partenaires implantées dans toutes les régions du Niger. Dix radios diffusent le programme dès janvier 2016. Ce réseau sera étendu à vingt radios dans le courant de l’année.

 

La Fondation Hirondelle, le modèle suisse d’ONG humanitaire

La Fondation Hirondelle est une organisation non gouvernementale suisse de journalistes et de professionnels de l’action humanitaire. Depuis 1995, elle crée ou soutient des médias d’information généralistes, indépendants et citoyens, dans des zones de guerre, des situations de crise endémique ou des situations de post-conflit (programmes actuellement en cours à Ouagadougou, Kinshasa, Bangui, Bamako, Conakry, Abidjan, Tunis).

La Fondation Hirondelle développe des médias populaires et recherche une forte audience. Elle donne la plus grande importance à la crédibilité de ses médias, à travers un journalisme rigoureux et factuel. Elle s’interdit tout commentaire à l’antenne. Seuls les collaborateurs ressortissants des pays où se trouvent les médias s’expriment à l’antenne. Les émissions sont, dans toute la mesure du possible, dans les langues nationales. Les radios de la Fondation sont dotées de Chartes éthiques et professionnelles. La ligne éditoriale privilégie la défense concrète, dans le quotidien, des droits humains. Les collaborateurs de la Fondation sont internationaux. Le français et l’anglais sont les langues de travail principales de la Fondation Hirondelle.

La Fondation Hirondelle s’efforce de créer ou de soutenir des médias durables, qui puissent remplir leur rôle social au-delà de la prise en charge ou de l’assistance de la Fondation Hirondelle et de ses bailleurs. A cette fin, elle développe le management de ses médias, des régies publicitaires et toutes les activités génératrices de revenus susceptibles d’assurer à terme l’indépendance financière et institutionnelle de ses médias.

Mission de la Fondation Hirondelle

Défendre et concrétiser le droit à l’information pour contribuer au retour ou au maintien de la paix, à la reconstruction de pays en situation de crise ou de sortie de crise, et à l’émergence de sociétés démocratiques.

Activités

  • Produire et diffuser une information indépendante
  • Soutenir des médias indépendants et former des équipes.
  • Pérenniser, assurer le développement institutionnel de nos médias.
  • Développer les réseaux, encourager la recherche et le développement, mesurer l’impact de nos médias.

http://hirondelle.org/index.php/fr/




A Niamey, les médias renforcent leurs capacités marketing et commerciales

20012014

 

 

titre niger.001

 

Michel Colin (Mediatic Conseils) a effectué  en décembre 2013 et janvier 2014 deux missions à Niamey (Niger) pour le compte de la Commission Européenne dans le cadre  de «l’appui à la viabilisation économique des médias audiovisuels privés nigériens assurant la couverture des processus électoraux »

Objectifs de la mission : 

Renforcer la capacité des médias audiovisuels privés à développer des stratégies de viabilisation économique (média marketing et commercialisation d’espaces publicitaires) leurs permettant de réunir les conditions techniques et financières nécessaires à un traitement professionnel de l’information, ainsi qu’à des comportements conformes à l’éthique du journalisme, aussi bien en période électorale que non électorale.

Déroulement de la mission :

Lors de la première intervention à Niamey  nous avons dressé un état des lieux des modes de financement des médias audiovisuels privés de Niamey, en termes, notamment, de marché publicitaire, de ressources humaines, d’organisation commerciale et de stratégies marketing.

En janvier 2014, la seconde mission a débuté par un atelier de restitution des conclusions de l’état des lieux et de l’étude aux directeurs et cadres commerciaux. Cet atelier c’est déroulé à la Maison de la Presse avec une cinquantaine de responsables de médias nigériens et la participation du président de la C.S.C. Ensuite, le coach est intervenu in situ sur la conception et mise en oeuvre de strategies marketing et commerciales pour 4 médias sélectionnés : RTS Saraounia, RTD Dounia, Canal3  et RTT Ténéré.

Pour plus d’informations sur le travail réalisé à Niamey, contactez michelcolin (@) mediatic.ch

 

 




Les Clubs d’écoute des Radios Communautaires au Niger et en RDC

12102012

Les Clubs d'écoute des Radios Communautaires au Niger et en RDC dans Documentation capture-decran-2012-10-14-a-11.21.08

 

Source: hebdo.farmradio.org & radionet.cd

Ce livret en couleurs décrit l’expérience de clubs d’écoute communautaires au Niger et en République Démocratique du Congo. Il est produit par le projet Dimitra de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture qui, avec un certain nombre de partenaires, a établi des clubs d’écoute dans ces deux pays au  milieu des années 2000.

Ce livret décrit ce que sont les clubs d’écoute, comment ils fonctionnent et les résultats du projet. Il y a beaucoup d’études de cas, des citations et des exemples. La dernière section présente des directives pour la création de clubs d’écoute communautaires. Elle décrit les facteurs de réussite et explique comment passer de la théorie à la pratique. Ce livret est utile pour les stations de radio et les ONG.

Pour télécharger cette publication cliquez ici.

 

 

 

 

 

 




Le Wall Street Journal met en valeur le rôle des radios communautaires au Niger

16012012

 

Le Wall Street Journal met en valeur le rôle des radios communautaires au Niger  dans Niger radioman-300x225

Photo Michel Colin


Courrier International
à publié un article de Roger Thurow paru dans le Wall Street Journal  intitulé « Avec la radio, nous découvrons le monde ».

Extraits :

La coopération a trouvé un instrument de développement efficace au Niger : les radios communautaires. Les stations de village fonctionnent très bien pour un coût dérisoire. Et, surtout, elles répondent à une réelle demande locale.

Pour Steven Ursino, le directeur du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Niger, la radio, « c’est le chaînon manquant dans la chaîne du développement ». Sa technique simple et souple lui permet d’aller là où Internet ne peut pas se rendre, là où l’électricité et le téléphone n’arrivent pas ; elle fait participer les habitants des villages et peut devenir l’âme d’une communauté ; et, surtout, elle stimule la communication dans la langue locale, ce qui est essentiel pour lutter contre des fléaux comme le sida. « Elle donne une voix au peuple », précise Steven Ursino.

L’article complet traduit par Courrier International




RFI – Audience en progression sur le continent africain

29052010

logorfi.jpg

(Radio Actu). RFI indique avoir enregistré une progression de son audience sur le continent africain, et ce pour la première fois depuis 5 ans. La part de marché moyenne de la station internationale s’établit à 25% selon des sondages TNS-Sofres.

Pour la première fois depuis 5 ans, RFI a enregistré une progression de son audience en Afrique francophone, avec 200 000 nouveaux auditeurs. Selon Geneviève Goëtzinger, directrice déléguée de la station internationale, cette progression « démontre ainsi la confiance renouvelé des auditeurs en son expertise et le succès de notre politique de diffusion en haoussa, avant le prochain lancement d’une autre langue africaine : le swahili ». Elle souligne également que l’embellie des audiences de RFI s’inscrit dans « un contexte radiophonique de plus en plus concurrentiel ». Selon Geneviève Goëtzinger, RFI a regagné en 2 ans des parts de marchés importantes au Mali, au Cameroun, en Côte d’Ivoire ou encore au Niger.

D’après les résultats des enquêtes réalisées par TNS-Sofres, RFI enregistre une progression de 1 à 13 points de son audience cumulée dans 7 des 9 villes sondées. Au Cameroun, la station progresse de 2 points à Yaoundé et de 1 point à Douala. À Abidjan, l’audience de RFI progresse de 8 points. À Bamako, l’audience de RFI est en hausse de 2 points, et progresse de 8 points à Nouakchott (Mauritanie). Au Sénégal, à , RFI est en hausse de 2 points à Dakar. À Niamey, capitale du Niger, RFI réalise une audience cumulée de 37%, en progression de 4 points par rapport à 2008. La station est désormais écoutée par 190 000 auditeurs quotidiens à Niamey. RFI indiqué que cette progression est principalement soutenue par sa diffusion en haoussa, l’une des principales langues commerciales d’Afrique de l’Ouest.

Source RadioActu




Orange part en campagne africaine

6062009

orange.jpg  

France Télécom lance sa première publicité institutionnelle et panafricaine au Mali, en Guinée, et au Botswana. D’ici au 30 juin, neuf autres pays d’Afrique subsaharienne seront concernés. Objectif : s’affirmer sur le continent comme un acteur global présent dans la téléphonie mobile, le fixe et l’Internet.

Dans quelques mois, Orange devra résister à l’offensive massive du sud-africain MTN, sponsor officiel de la Coupe du monde de football 2010.

Au Sénégal, Kenya, en Guinée, au Niger ou en République centrafricaine, l’opérateur est en pleine phase de conquête et doit absolument renforcer sa notoriété autour du nouveau slogan, « Plus loin ensemble ».

Coordonné par Publicis, le processus créatif a réuni les représentants des filiales et cinq ­agences présentes en Afrique - Leo Burnett, McCann, Saatchi & Saatchi, Voodoo, DFA. Sur le terrain, chaque filiale a élaboré son plan média. Au Sénégal, la pub sera diffusée sur la RTS, Walf TV et 2sTV, mais aussi à la radio et par voie d’affichage. France Telecom orchestre les passages sur les supports panafricains, comme le bouquet satellite Canal+ Horizons.

Après un mois de diffusion, une seconde vague de publicité et d’achat d’espaces suivra si Orange ne figure pas parmi les marques les plus citées spontanément lors des sondages.

 Source Jeune Afrique




2 400 000 € pour le Plan Radio Afrique

28122008

Plan Radio Afrique 

Le Plan Radio Afrique du Gouvernement Français a pour but d’appuyer la consolidation du secteur radiophonique en Afrique francophone, en renforçant les capacités de gestion des radios pour assurer leur pérennité, et leur permettre ainsi de contribuer durablement à la vitalité économique, culturelle et politique dans leurs pays.

Lire la suite… »




Magic Radio

21112008

Magic Radio

Un film de Luc Peter et Stéphanie Barbey (Intermezzo Films Genève).

Au Niger, la radio est partout, avec tout le monde. Dans les rues, sur les nattes, dans les sacs. Amie de tous les jours, elle distrait, éduque et informe. En Afrique, la radio demeure le moyen de communication le plus populaire. Aujourd’hui, par la voix des ondes libres, les Nigériens prennent goût à la démocratie et s’emparent du micro: C’est la révolution FM.

Des images magnifiques, entre road movie et documentaire léché, un film indispensable pour tous les passionnés de radio. Vraiment magique.

DVD disponible pour 30 CHF / 26 $, français, anglais chez www.artfilm.ch/fr/magicradio.php







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept