L’écoute radio est stable en Afrique selon l’étude Kantar TNS

28082017

Kantar TNS publie les résultats de son étude Africascope 2017 qui couvre un périmètre de 8 pays d’Afrique Sub-saharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, Sénégal, République du Congo, l’ensemble représentant 18,3 millions d’individus âgés de 15 ans et plus.

 

Capture d’écran 2017-08-28 à 18.30.52

 

L’écoute de la radio est stable : 12,1 millions d’auditeurs

En moyenne, 66% des individus de 15 ans et plus écoutent chaque jour la radio. La durée d’écoute moyenne quotidienne par individu est de 1h37.

La part d’auditeurs quotidiens sur le périmètre Africascope est de 66% mais il existe des disparités importantes selon les pays. En effet, au Cameroun seuls 44% des habitants écoutent la radio chaque jour alors qu’ils sont près de 90% au Mali ou au Burkina Faso.

Au Mali et au Burkina Faso, la radio est le premier média d’information. Dans ces 2 pays, plus de 70% de la population privilégie la radio à la télévision pour s’informer lorsqu’un évènement survient dans le pays.

Sur le périmètre Africascope, les stations de radios africaines atteignent une part d’audience moyenne de 82% (variant de 36% au Congo, 52% au Gabon à 90% au Burkina Faso). Quant aux radios Internationales, RFI concentre à elle seule l’essentiel des parts d’audience.

 

Capture d’écran 2017-08-28 à 18.31.14

 

 

Le communiqué Kantar TNS : http://www.tns-sofres.com/publications/africascope-2017-resultats-annuels#




Africascope : 61 % des jeunes africains écoutent la radio à raison de 77 minutes par jour

10062017

L’étude Africascope est réalisée sous forme d’interviews (face à face) auprès d’un échantillon global de près de 18 000 personnes, représentatif de la population de la zone d’enquête (principales villes de 8 pays : Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, République du Congo, Sénégal) soit près de 17,8 millions d’individus âgés de 15 ans et plus. Les jeunes (15-24 ans) représentent 34 % de la population. 61 % écoutent la radio à raison de 77 minutes par jour 93 % d’entre eux regardent la télévision à raison de 266 minutes en moyenne. La musique (74 %), l’humour (51 %), les séries (50 %), le sport (50 %) et la cuisine (47 %) sont leurs principaux centres d’intérêt. 31 % des jeunes Africains ont un compte Facebook, 82 % se connectant à Internet via leur téléphone mobile.

14486319-20327331




NRJ part à la conquête de l’Afrique

13032017

Capture d'écran 2017-03-13 09.45.25

 

 

A défaut de fréquence FM c’est sur le web que le groupe NRJ débarque au Maroc. Mais la puissance de la marque et les changements rapides des modes de consommation de la radio ouvrent de belles perspectives. NRJ arrive avec son savoir faire, l’aura de la marque à la panthère et de la technologie, des événements, des stars…

NRJ qui a annoncé il y a quelques jours son arrivé au Maroc confirme à La Tribune Afrique ses ambitions pour le continent. « Les pays francophones d’Afrique sont évidements des objectifs naturels mais nous sommes aussi attentifs aux opportunités d’implanter la marque dans les pays anglophones », a déclaré Richard Mazaret, CEO de NRJ International à La Tribune Afrique. Cela dit, l’approche du réseau international de stations de radio de musique et divertissement est naturellement prudente. Selon son top management, celle-ci consiste « à s’appuyer sur des partenaires locaux, capables de maximiser le potentiel de la marque dans des marchés stratégiques ». Le groupe est ainsi en train d’étudier « tous les projets qui répondent à ses exigences ».

A lire, article complet dans La Tribune Afrique




AFRIQUE : LA RADIO RESTE LA SOURCE D’INFOS LA PLUS COMMUNE

11052016

 

 

(source La Lettre Pro) Selon l’étude Afrobaromètre, la radio demeure la source régulière d’informations la plus largement répandue en Afrique, bien que la proportion d’Africains qui l’écoutent ait diminué. En moyenne à travers 36 pays, environ sept citoyens sur 10 se tiennent informés à travers la radio « tous les jours » (47%) ou « quelques fois par semaine » (22%).

Afrique radio source info

 

L’utilisation régulière de la radio est la plus élevée en Ile Maurice (97% plusieurs fois par semaine/tous les jours), en Namibie (88%), au Nigéria (86%), et au Kenya (85%) et la plus basse dans les cinq pays d’Afrique du Nord (la Tunisie, le Soudan, l’Algérie, le Maroc, et l’Egypte) et au Gabon.
À travers 16 pays suivis depuis 2002/2003, le recours quotidien à la radio comme source d’informations a diminué, de 61% à 52%, tandis que la proportion de citoyens qui n’ont « jamais » recours à la radio pour se tenir informés a augmenté de 11% à 16%.

En revanche, la télévision prend de l’importance comme source d’informations, bien que traînant toujours derrière la radio de façon significative. À travers 36 pays, plus de la moitié (53%) des citoyens affirment se tenir régulièrement informés par la télévision, tous les jours (40%) ou quelques fois par semaine (13%).

 

Afrique TV radio

 

La radio reste la source d’informations la plus commune, sollicitée par sept Africains sur 10 soit « tous les jours » (47%) soit « quelques fois par semaine » (22%). Mais la radio et les journaux perdent graduellement du terrain, tandis que la télévision et l’Internet en gagnent. Une proportion importante de la population (21%) se tient maintenant régulièrement informée de l’actualité grâce aux médias sociaux tels que Facebook et Twitter, et parmi les jeunes et les mieux instruits, l’Internet et les médias sociaux sont plus importants comme sources d’informations que la presse écrite.
En plus de se tenir informés par les médias, certains Africains s’en servent pour exprimer leur opinion : environ un sur neuf répondants (11%) affirment être entré en contact avec les médias au cours de l’année précédente pour exprimer leur mécontentement par rapport aux actions du gouvernement.

 




Africanews, le nouveau média panafricain

9012016

Capture d’écran 2016-01-09 à 11.51.33

 

Africanews, la chaîne sœur d’Euronews a été lancée sur le Web lundi 4 janvier. Un projet ambitieux et panafricain qui entend couvrir 24h/24h la riche actualité d’une «Afrique en croissance ».

Un média panafricain qui traite en toute indépendance l’actualité du continent subsaharien tout en apportant le point de vue de l’Afrique sur l’international, tel est le projet d’Africanews, impulsée par la chaîne d’information Euronews.

Lancé depuis son siège à Pointe-Noire, capitale économique du Congo-Brazzaville, le contenu proposé par la rédaction d’Africanews est accessible sur son site Web mais également sur les réseaux sociaux.

Lire plus: http://www.signis.net/spip.php?article7901




Gabon: le gouvernement cherche des solutions pour Africa n°1

28122015

logoafrica1.jpg

Libreville (© 2015 Afriquinfos) – L’état gabonais veut définitivement mettre fin à la crise que traverse la radio Africa N°1 depuis plusieurs années ! Ce 22 décembre, le ministre de la Communication a proposé un plan de sortie de crise au gouvernement pour permettre à la radio de retrouver ses beaux jours.

L’article complet sur Afriquinfos.com




L’Afrique subsaharienne au défi des médias internationaux

29062015

Un article  par  Tristan MATTELART  publié le 25.06.2015 sur INAGLOBAL.

listen to radio

De longue date, les médias transnationaux ont investi les ondes radio et télé de l’Afrique subsaharienne, puis le Web. Des « flux néocoloniaux » ? Pas si simple. Ces flux ont étanché la soif d’information des Africains, avant qu’ils ne mènent leurs propres projets sur ces supports.

« Les médias à la conquête de l’Afrique » : c’est en ces termes que Stratégies décrivait en juin 2014 les initiatives prises par Le PointLe Monde ou Euronews à destination de ce que le magazine désignait comme un « nouvel El Dorado »[+]. Ces initiatives s’inscrivent dans la continuité d’une histoire déjà longue de projets — lancés par des radios et télévisions internationales ou des plateformes du Web — proposant des supports transnationaux d’information à l’attention des publics africains.

L’objectif de cet article est de comprendre les ressorts géopolitiques, politiques ou économiques qui ont fait du continent africain — bien avant qu’il ne soit vu comme un « El Dorado » — un terrain d’affrontement, dans le champ de l’information, entre médias transnationaux.




Les médias français s’intéressent de plus en plus à l’Afrique

30042015

Canal-Plus-Afrique

A lire sur Radio Kankan.com, un article intéressant sur les projets de développement de Canal+ en Guinée.

Jacques Du Puy PDG de Canal Plus Overseas, a reçu Rachid Ndiaye le ministre conseiller spécial du président Alpha Condé, en charge de la Communication et de la Prospective. Lors de cet entretien le PDG de Canal+ a annoncé des projets de diffusion en Guinée via la prochaine TNT, après la future acquisition d’une licence en coopération avec les chaines payantes, en partenariat avec des chaines privées.

 

L’article complet : http://www.radio-kankan.com/Nouvelles-Radio-KanKan.161.0.html?&cHash=c33d8d195f&tx_ttnews%5Btt_news%5D=15404




Africawin.com, la régie publicitaire de l’Internet Africain

27122013

 Africawin.com

Fondée fin 2006, la régie publicitaire Africawin a été créée pour répondre aux besoins croissants de communication interactive sur le continent africain. Africawin.com a pour objectif d’être le premier réseau africain de diffusion de campagnes publicitaires sur Internet.

L’Afrique et le Moyen-Orient comptent plus de 175 millions d’utilisateurs Internet. Pour mettre cela en perspective, cette population est le quadruple de tous les internautes en France (44 millions), 50% de la Chine (384mo) et 80% des Etats-Unis (220mo). Il y a un lectorat massif des publications de cette région par l’Europe et les Etats-Unis, dont les diasporas s’intéressent fortement aux nouvelles de leur pays d’origine.

L’offre Africawin, est aujourd’hui constitué de plus de 4000 sites. Avec 600 millions de publicités diffusées mensuellement, Africawin touche près de 5,4 millions de visiteurs uniques chaque mois.

L’ audience Africawin est répartie de la manière suivante :

  • - 43% en Afrique
  • - 25% en Europe (dont une très forte audience en France)
  • - 32% dans le reste du monde

Le lien qui unit la majorité de ces internautes est leur intérêt pour l’Afrique, sa culture, sa politique, son économie, son patrimoine, …

L’offre de base Africawin.com, permet de diffuser des publicités en fixant un budget journalier et un cpm maximum (à la manière de Google Adwords). L’annonceur peut choisir entre différents packs géolocalisés (Maghreb, Diaspora africaine, Maroc, Côte d’Ivoire, Cameroun…) ou ciblés (jeunes, infos…). La campagne peut être commandée et payée en ligne directement depuis le site africawin.com.

Africawin.com est basée à Strasbourg.




Does the business model for sustainable public service media exist?

3052013

Does the business model for sustainable public service media exist? dans Developpement capture-decran-2013-05-03-a-15.22.59An article  written by Anne Bennett, Hirondelle USAPhoto: Lâm Duc Hiên, RDC - April 30, 2013

 

 

 

 

 







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept