• Accueil
  • > Recherche : journaliste radio ndeke luka

Un appel de solidarité pour nos collègues centrafricains de Radio Ndeke Luka

15072013

Un appel de solidarité pour nos collègues centrafricains de Radio Ndeke Luka dans Republique Centrafricaine fh-december2011

L’appel aux dons est à la mode en France en ce moment, mais là il s’agit d’une situation dramatique, d’une radio, de son personnel et d’une audience qui a besoin de son unique source d’informations.

Depuis le coup d’état du 23 mars dernier en Centrafrique, la situation dans ce petit pays est au plus mal. Et la communauté internationale regarde ailleurs. Dans un climat de guerre civile, la Radio Ndeke Luka (soutenue par laFondation Hirondelle) est le seul média indépendant  à avoir survécu. La station a été pillée, le personnel est menacé de mort par les 2 camps en guerre. Malgré tout, les journalistes continuent d’exercer leur métier avec courage et indépendance au service d’une population complètement démunie. En aidant Radio Ndeke Luka, vous aidez des collègues de radio qui ont besoin de tout, vous aidez aussi les auditeurs centrafricains abandonnés à leur sort. Tout l’argent récolté sera géré par la Fondation Hirondelle et versé dans un fond de solidarité au profit du personnel local dans le besoin. Merci pour eux.

Il vous suffit de quelques minutes pour effectuer un virement bancaire à l’ordre de la Fondation Hirondelle « Solidarite Centrafrique » : Code Swift : POFICHBE / IBAN : CH98 0900 0000 1001 6329 8

Plus d’infos : http://www.hirondelle.org/page-accueil/un-appel-de-solidarité-pour-nos-collègues-centrafricains-de-radio-ndeke-luka/

 

 




Génération de revenus et pérennisation des radios communautaires africaines

2042012

L’autonomie, l’indépendance, la viabilité financière, puis le développement des radios communautaires demandent une prise de conscience de la part de leurs dirigeants. C’est à eux en priorité que s’adressent ces quelques conseils. A celles et ceux qui ont la volonté de construire des fondations solides et de développer leur radio, que le contexte soit urbain ou rural.

 

En continuant de dépendre de l’aide de bailleurs de fonds, vous prenez le risque qu’un jour ou l’autre votre radio se retrouve en péril. Le soutien des bailleurs de fonds n’est pas éternel. Vous pouvez continuer à espérer qu’un bailleur succèdera toujours à un autre bailleur mais vous faites prendre un risque vital à la pérennité de votre radio. Si vous souhaitez construire un avenir plus sûr pour votre station, son personnel, ses auditeurs, vous devez engager un processus de pérennisation au plus vite.

Génération de revenus et pérennisation des radios communautaires africaines dans Developpement star-live-broadcat-300x225

Dédicaces payantes en direct du centre ville de Monrovia (Liberia)

 

Votre stratégie de pérennisation doit d’une part veiller à réduire les dépenses à l’essentiel et d’autre part chercher à développer toutes les opportunités de ressources légales possibles.

Le premier poste de dépenses qu’il faut maîtriser est souvent celui de l’énergie. L’alimentation en carburant de votre générateur conditionne la durée de vos émissions quotidiennes et par conséquent la fidélité de vos auditeurs et annonceurs. En priorité, il faut trouver une solution alternative à l’achat de carburant qui ne profite qu’aux entreprises pétrolières. Le boeuf qui tourne, la production de carburant à base d’huile de palme, les panneaux solaires, devraient être des solutions à étudier si vous ne disposez pas d’alimentation électrique stable.

 

boeuf-qui-tourne-rfiplanetradio.org_-300x158 génération de revenus dans Diaspora

Le boeuf qui tourne (source rfiplanetradio.org)

Le loyer est  généralement une ligne comptable lourde. Investissez dans l’immobilier ! Construisez votre local ou négociez avec des autorités, entreprises, ONG, avec votre communauté, pour la mise à disposition gratuite d’un container ou de locaux inutilisés.

Les charges salariales arrivent souvent en tête dans le budget d’une radio communautaire qui paie ses employés. Dans une stratégie de pérennisation, il faudra vous poser la question de savoir qui est indispensable au bon fonctionnement de votre projet de radio. N’avez-vous pas trop de personnel ? On constate qu’il y a généralement trop de journalistes et pas assez de marketeurs pour assurer la survie de votre station.

Enfin, il est indispensable que tous les flux d’argent entrants arrivent dans la caisse de la radio et non dans les poches du personnel. La corruption («coupage» en RDC) est totalement incompatible avec la génération de revenus.

 

Une radio organisée comme une équipe qui gagne

Pour développer des revenus, il faudra du personnel pour s’en occuper. Vous devez organiser votre station comme une équipe qui gagne. Comme une équipe de foot,  chacun à son poste en fonction de sa compétence. Trop de polyvalence est un risque qu’il faut limiter.

Sans marketing, pas de pérennisation solide. Suivant la taille et le budget de votre radio, il faudrait déployer sur le terrain une force de frappe de plusieurs commerciaux ou chargés de développement. Leur rôle n’est pas d’attendre que le client viennent à la radio. Au contraire, le travail d’un commercial est d’aller prospecter chaque jour, de visiter des clients, d’aller chercher les marchés là où ils sont.

Steve-marketeur-Kasumbalesa-300x225 pérennisation dans Documentation

Steve Kamba, marketeur de la radio communautaire RCK à Likasi (RDC) en prospection sur le terrain

 

Diversifiez les sources de revenus

Les recettes purement publicitaires d’une station communautaires sont généralement limitées par la législation nationale. Il s’agit donc de trouver d’autres financements que la publicité commerciale. Il faut multiplier les sources de revenus et privilégier les activités qui ne génèrent pas de frais supplémentaires et font appel aux ressources internes de la radio. Dans les limites de la législation il faut développer :

La publicité commerciale :

  • les spots publicitaires pré-enregistrés et messages parlés lus en direct
  • le sponsoring d’émissions, de jeux
  • les publi-reportages

Les revenus liés à l’antenne :

  • les communiqués d’auditeurs, d’associations, d’autorités et institutions
  • la co-production d’émissions, de programmes, les pages magazine
  • les dédicaces
  • les retransmissions en direct depuis un événement

Les revenus hors antenne :

 

 

sonia1 publicité radio dans Dons

Sonia Mackotoua, responsable commerciale de Radio Ndéké Luka à Bangui - RCA

 

Les autres formes de revenus annexes les plus souvent exploitées :

  • cyber, partage de connexion Internet
  • alimentation électrique, recharge de téléphones…
  • bureautique (photocopies, saisie de texte, scans, e-mails)
  • prise de photos numériques, portraits et impressions de photos
  • service de rédaction, de traductions (dialectes…)
  • formation informatique et Internet (Windows, Word, Excel, Google, Facebook…)
  • reportages vidéo (mariage, événement, cérémonie…)
  • location de matériel (chaises, tables, sonorisation…)
  • agriculture, jardinage
  • pisciculture, élevage (porcs, poulets, vaches, chèvres…)
  • organisation d’événements (kermesse, concert, spectacle, rencontre sportive…)
  • animation d’événement (Dj, présentateur…)
  • vente de pagnes, T-shirts

 

Des radios communautaires africaines ont engagé au fil des années un processus de pérennisation avec succès. (Ecoutez l’histoire de Néron Nkata de la radio Vuvu Kieto au Bas Congo). C’est une question de volonté, de stratégie, de rigueur dans l’organisation. Tout est possible, y compris dans les zones rurales les plus enclavées. L’émetteur de la radio est à lui seul une valeur précieuse, un outil productif, un atout de communication incontournable, un levier de développement économique puissant. Il faut apprendre à l’utiliser efficacement pour générer les revenus nécessaires à la survie et à la prospérité de votre radio.

 

Michel Colin
Consultant international, expert en marketing radio, formateur.
www.radiopubafrica.com




Radio Ndeke Luka, les bonnes ondes de la Centrafrique

28022011

Radio Ndeke Luka, les bonnes ondes de la Centrafrique dans Republique Centrafricaine fondationnl

Un Article de Jeune Afrique à consulter ici




La Fondation Hirondelle

24032008

fondationhirondelle.jpg 

La Fondation Hirondelle est une organisation de journalistes qui crée des médias ( en particulier des radios) en zones de crises. C’est la seule organisation au monde qui ait accumulé une expérience spécialisée dans ce domaine.

La Fondation Hirondelle
existe depuis mars 1995. Elle a créé et dirigé :

  • Radio Agatashya dans la région des Grands lacs africains,  
  • Star Radio au Libéria,  
  • l’Agence de presse Hirondelle auprès du Tribunal pénal international d’ Arusha en Tanzanie,  
  • Radio Blue Sky au Kosovo,  
  • Radio Ndeke Luka à Bangui en République centrafricaine,  
  • Moris Hamutuk, un programme radio pour les réfugiés à Timor, 
  • Radio Okapi en République Démocratique du Congo, 
  • Miraya FM, au Soudan, 
  • Cotton Tree News, en Sierra Leone 
  • Soutien à la Radio nationale du Népal, Radio Népal 

La Fondation Hirondelle travaille dans des situations difficiles. La FH veut collaborer à l’émergence de sociétés démocratiques et tolérantes. Elle veut contribuer à la formation d’une opinion publique responsable, citoyenne, ouverte au dialogue. Elle est particulièrement attachée à la justice, condition de la réconciliation.

reportage.jpg
 
(Photo Fondation Hirondelle)

De nombreux gouvernements financent les projets de la Fondation Hirondelle : la Suisse, la Communauté européenne, les Etats-Unis, la Hollande, la Suède, la Grande-Bretagne, la France, le Canada, la RFA et le Japon. De nombreuses organisations collaborent avec la Fondation ; mentionnons le Haut-Commissariat des Nations Unies, l’UNESCO, le CICR, la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES), le PNUD.Le site : http://www.hirondelle.org/

Mediatic Conseils intervient depuis l’été 2007 en qualité de consultant pour la Fondation Hirondelle dans le cadre des projets de développement des ressources financières des radios. J’ai eu ainsi l’occasion de participer à un séminaire de formation à Kinshasa destiné à former des responsables de 30 radios communautaires congolaises, partenaires de Radio Okapi. Une seconde mission m’a permis d’étudier le marché publicitaire congolais à Kinshasa et dans le seconde ville du pays à Lubumbashi.

Clic below for English

Lire la suite… »







crisesubprimes |
SECU PROTEC |
achetez mieux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | speedball
| La Microfinance au Burkina ...
| Pacaconcept